Accueil Maladies Vous oubliez les prénoms ? Voici 2 plantes qui « rajeunissent » le cerveau
Mémoire : bonne nouvelle si vous oubliez les prénoms !

Vous oubliez les prénoms ? Voici 2 plantes qui « rajeunissent » le cerveau

Par Benoit Dauriac
15 commentaires
2
Mémoire : bonne nouvelle si vous oubliez les prénoms !

Lovely, smiling family looking at old photographs

À partir de 50 ans, le cerveau commence à “ramollir”.

Sa taille diminue et iI perd entre 2 à 5 % de son poids tous les 10 ans.

On a de moins en moins de neurones “neufs” et une des substances clefs du cerveau, la matière grise, se fait de plus en plus rare.

Même quand on est en bonne santé.

Le Dr Bernard Sablonnière, professeur à la Faculté de Médecine de Lille, parle même d’un “rabougrissement du cerveau« [1].

C’est un phénomène que l’on peut observer à l’IRM très nettement.

Et même dans votre quotidien, vous le “sentez” peut-être aussi :

  • Quand il faut faire ses “papiers”, vous vous emmêlez les pinceaux et vous avez l’impression d’être perdu(e) ;
  • Vous ne vous rappelez plus du titre du film que vous avez vu la semaine dernière (même s’il vous a beaucoup plu) ;
  • Il vous arrive même de confondre les prénoms de vos neveux ou de vos petits-enfants… alors que vous les adorez.

Soyez rassuré ce n’est pas grave, et n’écoutez pas ceux qui vous disent que ce sont des “signes d’Alzheimer”.

Ce n’est tout simplement PAS VRAI.

Je vous dirais d’ailleurs comment éviter ça facilement.

Il vous arrive d’oublier les prénoms ?? C’est une CHANCE : je vais vous dire pourquoi

Il s’agit d’une simple baisse de la concentration, classique avec l’âge. À partir de 50 ans, c’est normal, les synapses qui permettent aux neurones de communiquer sont moins dynamiques.

Je vais peut-être vous choquer : mais si vous sentez que votre mémoire commence à “ramollir”, c’est même une CHANCE.

Votre corps vous signale qu’il est grand temps de prendre soin de votre cerveau.

Car on sait aujourd’hui précisément ce qu’il faut faire pour éviter de “perdre la mémoire”, de sombrer dans la démence et éviter les ravages de la maladie d’Alzheimer et ses terribles conséquences.

Cela commence par des habitudes très simples à prendre :

  • Vous le faites déjà, mais surtout, continuer à prendre garde à ce que vous mangez. Limitez les sucres autant que possible, fuyez les produits industriels ;
  • Faites le plein d’aliments riches en oméga-3 et privilégiez l’huile d’olive ;
  • Buvez du café et du thé vert, c’est excellent pour le cerveau ; et ne vous privez pas d’un verre de vin rouge si vous l’aimez (riche en resvératol) ;
  • Essayez de trouver une activité physique qui vous convienne : 30 minutes par jour, c’est le minimum ; mais si vous trouvez une activité que vous aimez, vous verrez que c’est très facile ;
  • ÉVITEZ les médicaments qui attaquent le cerveau comme les benzodiazépines (somnifères ou anxiolytiques ), les médicaments anti-acides contre le reflux gastrique ;

Mais il y aussi des méthodes pour aller plus loin et booster votre cerveau :

  • Un grand chercheur californien – le Dr Dale Bredesen – a trouvé une méthode pour stopper la maladie et carrément “inverser” la maladie d’Alzheimer[2] ;
  • Et grâce à 2 plantes très prometteuses, vous pouvez garder un cerveau vif même après 90 ans, conserver une mémoire efficace (même la mémoire récente) ;
  • et ainsi évitez le drame de ceux qui passent les 15 dernières années de leur vie avec le cerveau “à l’ouest”.

C’est pourquoi je veux vous parler de cet arbre extraordinaire :

En Allemagne, la Sécu rembourse ce remède naturel

    • En Chine, cet arbre est considéré comme un véritable médicament : c’est un des remèdes les plus vénérés, qui est utilisé depuis plus de 5000 ans !
    • Aux États-Unis, on en donne même aux étudiants les plus brillants des grandes universités prestigieuses pour booster leur cerveau et améliorer leur mémoire ;
    • En Allemagne, les extraits de cet arbre sont carrément remboursés par la Sécu !

Et en France, on est en train de découvrir TOUTE la puissance de cet arbre étonnant que les Japonais appellent, l’abricot d’argent : le Ginkgo Biloba.

C’est un arbre totalement hors-norme… capable de vivre 1 000 ans et de résister à tout :

    • à la pollution atmosphérique – c’est pour ça qu’on le plante de plus en plus dans les grandes villes ;
    • aux vagues de froid : même à -20°, il est capable de survivre sans problème ;
  • il résiste aux champignons, aux maladies… même aux insectes les plus voraces.

Mais plus incroyable encore : cet arbre étonnant résiste aux feux de forêt et a même résisté à la bombe atomique de Hiroshima [3],[4] : après l’explosion, tout était dévasté dans la ville, seul cet arbre millénaire vivait encore !! Il vit d’ailleurs toujours, orné d’une plaque commémorative.

Quand on sait ça, pas étonnant qu’il renferme des substances remarquables, encore faut-il savoir où les trouver :

De nombreuses études sur les bienfaits du Ginkgo sur le cerveau 

Les Chinois raffolent des amandes du Ginkgo, qui ressemblent à de petits abricots.

Mais ce sont ses feuilles, qui contiennent les substances les plus précieuses :

    • Elles renferment des flavonoïdes et des terpènes : mais le composé très spécifique issu de cet arbre, ce sont les ginkgolides.
    • C’est cette substance qui expliquerait les effets – encore controversés scientifiquement – du Ginkgo contre la maladie d’Alzheimer.
    • Des expériences et des études scientifiques indiquent que les feuilles de Ginkgo pourraient soulager les symptômes qui se manifestent au stade léger de la maladie d’Alzheimer.
    • Il a même été prouvé scientifiquement que le Ginkgo est au moins aussi efficace contre Alzheimer que le médicament prescrit à tour de bras pendant des années : l’Aricept. Sauf que le Ginkgo, lui, n’a pas le moindre effet toxique connu (il faut juste savoir que le Ginkgo fluidifie le sang : faites bien attention en cas de problème de coagulation)[5].
  • Une vaste étude[6] menée sur plus de 3600 personnes et sur une période de 20 ans a confirmé ses bienfaits sur la mémoire et sur le ralentissement du vieillissement cognitif.

On lui prête d’autres bienfaits, notamment pour la santé des yeux, la lutte contre l’impuissance masculine, ou encore la protection de la peau et des cheveux.

Honnêtement, il serait dommage de passer à côté de cette plante, surtout si vous êtes en bonne santé :

    • le Ginkgo vous aidera à reculer le moment où votre cerveau va décliner…
    • à gagner des années de vivacité…
    • à améliorer votre capacité à apprendre, même après 65 ans…
  • et en même temps protéger votre cerveau de la menace d’Alzheimer.

Pour “booster” les capacités du cerveau, il y a une autre plante issue elle aussi des médecines traditionnelles :

Bacopa Monnieri : une TRIPLE action sur le cerveau (et pas seulement sur les personnes âgées)

C’est le Brahmi, la plante indienne star de la médecine ayurvédique – on l’utilisait déjà il y a 5000 ans !! En Europe, on l’appelle Bacopa Monnieri ou Hysope d’eau.

Cette plante grasse qui pousse essentiellement dans les zones aquatiques agit de trois façons sur le cerveau :

    • Elle a une action neuro-protectrice, grâce à une action combinée sur les cellules, le métabolisme et les vaisseaux ;
    • Elle agit contre certains troubles cognitifs ou de l’humeur : anxiété, troubles cognitifs, problèmes d’attention, dépression, épilepsie ;
  • Et elle améliore la mémoire et plus largement, les performances du cerveau !!

Ce sont ses feuilles, là encore, qui contiennent les éléments plus intéressants pour la santé, notamment pour le cerveau : des flavonoïdes, des alcaloïdes, de la vitamine C, des saponines et… surtout, ce qui fait sa spécificité, ce sont les bacosides A et B[7].

Plusieurs études scientifiques menées depuis 2001 chez l’homme ont montré que le Bacopa “booste” les capacités intellectuelles dans différents tests[8].

“Traités pendant 12 semaines à des doses situées entre 300 et 1500 mg par jour, les participants de ces différentes études ont vu leurs capacités d’apprentissage auditif, de compréhension de figures complexes, de mémoire ou encore d’attention à des tâches multiples augmenter significativement”[9].

Le plus impressionnant : c’est que ces résultats ont été mesurés chez des personnes âgées bien sûr, dont la mémoire a tendance à faiblir… mais aussi chez des jeunes en pleine santé, sans aucun problème de mémoire !

“C’est un traitement très prometteur et totalement complémentaire du Ginkgo. C’est pourquoi je les associe souvent, explique le Dr Eric Ménat, auteur de nombreux ouvrages et qui publie chaque mois des dossiers de santé dans la revue Guérir & Bien Vieillir.

Le Dr Ménat recommande d’en prendre au moins 500 mg d’extrait titré par jour.

La difficulté avec ces 2 plantes, c’est qu’elles sont un peu “victimes de leur succès”.

Bien choisir sa formule : 3 labos au banc d’essai 

Aux États-Unis, des dizaines et des dizaines de laboratoires plus ou moins scrupuleux proposent du Ginkgo : et très franchement, dans bien des cas où c’est de la poudre de perlimpinpin… Les véritables teneurs en substances actives sont dérisoires, quand elles ne sont pas inexistantes.

Même chose avec le Bacopa Monnieri, où la qualité n’est pas toujours au rendez-vous.

En France, nous avons la chance d’avoir plusieurs laboratoires très sérieux qui proposent des formules intéressantes avec du Ginkgo Biloba conjugué au Bacopa Monnieri.

  • Je pense d’abord au laboratoire Therascience, qui a mis au point une formule Ginkgo + Bacopa très riche et intéressante. Le seul problème, le bacopa monieri n’est pas très titré en bacosides, les substances les plus actives de cette plante (il est titré à seulement 20 %).
  • Le laboratoire Supersmart, lui, propose un “pack” avec une boîte de Ginkgo + une boîte de Bacopa, titré à 50 % en bacosides, ce qui est considérable.
  • Un troisième laboratoire propose une formule du même type : c’est Arkopharma : mais honnêtement, je ne connais pas les teneurs en substance active de ce produit.

Si je vois d’autres formules intéressantes pour la mémoire dans les semaines qui viennent, je vous ferai signe.

Et n’oubliez pas :

faites aussi travailler votre cerveau en lisant, en jouant (même au sudoku ou aux mots croisés) ou en laissant libre cours à votre créativité artistique !

À très vite,

Benoit Dauriac

[1] «Le cerveau, les clés de son développement et de sa longévité», de Bernard Sablonnière. Ed. Odile Jacob, poche, 2015.
[2] https://www.drbredesen.com/thebredesenprotocol
[3] Les plantes médicinales: de l’usage traditionnel aux médicaments modernes; Pr. Kurt Hostettmann Institut de Pharmacognosie et Phytochimie, Université de Lausanne, Switzerland
[4] http://www.thestudy.net.au/projects/Hiroshima-ginkgos.html
[5] Ginkgo biloba and donepezil: a comparison in the treatment of Alzheimer’s dementia in a randomized placebo-controlled double-blind study, M. Mazza et al., European Journal of Neurology, May 2006.
[6] PLoS One. 2013;8(1):e52755. doi: 10.1371/journal.pone.0052755. Epub 2013 Jan 11. Ginkgo biloba extract and long-term cognitive decline: a 20-year follow-up population-based study. Amieva H1, Meillon C, Helmer C, Barberger-Gateau P, Dartigues JF.
[7] Phytochem Anal. 2012 Sep-Oct;23(5):502-7. doi: 10.1002/pca.2347. Epub 2012 Jan 18.
Stability studies of crude plant material of Bacopa monnieri and quantitative determination of bacopaside I and bacoside A by HPLC.

[8] Morgan A, Stevens J. Does Bacopa monnieri improve memory performance in older persons? Results of a randomized, placebo-controlled, double-blind trial. J Altern Complement Med. (2010)
[9] Bacopa monnieri : un engrais naturel pour vos neurones, Guénaël Martin ; Alternatif Bien-être, octobre 2014.
15 commentaires
2

Laisser un commentaire

15 commentaires

André GODET 28 mai 2020 - 9 h 41 min

Bonjour. Pourquoi Arkopharma ne vous donnerai pas les quantités incluses dans leur produit? Ce serait un plus pour eux

Répondre
Josette Asnard 28 mai 2020 - 13 h 52 min

Je vous remercie de vos informations et de vos conseils, sans obligations d’abonnement ou d’achat de livre.
Cordialement à vous

Répondre
michel colette 28 mai 2020 - 14 h 41 min

Bonjour,
Je prends 1 gélule de ginko biloba où il est noté sur la boite : « ingredient: poudre de ginko biloba (feuilles) 250 mg par gélule vegetale l’herboticaire 26420 la chapelle en Vercors. » conseil utilisation : 1 gélule.
Cette dose, selon le Docteur Menat, ne serait pas suffisante ?
sa recommendation : 500mg par jour est elle cumulée avec le bacoba ?
merci pour votre réponse

Répondre
Isabelle S. 28 mai 2020 - 15 h 51 min

Merci pour toutes ces informations précieuses.
Dans notre jardin, pousse un petit ginkgo coincé entre de grands arbres. Peut-on utiliser les feuilles sans passer par des transformation faites par des laboratoires, par ex en infusion ?
Merci d’avance !

Isabelle S.

Répondre
Leclercq annie 28 mai 2020 - 16 h 26 min

Bonjour. Ça va bien ? Je voulais vous informer que le gingko associé à l aubépine serait efficace contre les acouphènes après plusieurs mois d utilisation en infusion à raison de 3 par jour. Bonne fin de journée et merci pour tous vos informations et conseils

Répondre
Gilles D. 28 mai 2020 - 16 h 42 min

Vos conseils sont extraordinaires’je vous remercie Benoit

Répondre
Doullat yvette 28 mai 2020 - 17 h 22 min

Bonjour,
J’utilise depuis 5 jours des comprimés du labo. Vitarmonyl . 2 comp. Par jour. Dosages des 2 comprimés : 120 Mg de ginko biloba 480 mg équivalent plante et 225 mg de bacopa monnieri
1800 mg équivalent plante. Ces dosages sont-ils suffisants.

Répondre
Couvrat Madeleine 28 mai 2020 - 18 h 40 min

Je suis aller voir sur le site de supersmart, ils disent que ce produit n’existe pas dans leur laboratoire.

Répondre
Jean-Jacques D. 28 mai 2020 - 19 h 28 min Répondre
torres daniel 28 mai 2020 - 21 h 34 min

bonsoir c est toujours très interessant vos propositions et tentant.mais je ne vois jamais les contre indications que
qu elles peuvent amener.et ce serait plus rassurant.merci pour vos conseils

Répondre
POINAS Jean-Yves 28 mai 2020 - 22 h 21 min

Bonjour,
j’ai un magnifique Ginkgo Biloba sur ma pelouse : quel est le gain de se faire des tisanes avec les feuilles ? Il paraîtrait qu’il faut ramasser les feuilles en juillet ? Simple tisane ou décoction et à quelle dose ?
Merci pour votre réponse,cordialement.

Répondre
alicia 29 mai 2020 - 20 h 07 min

tous les thés,meme verts ,contiennent du FLUOR ! poison. l’huile d’olive contient de l’oméga 6 et non 3. vérifiez svp cet info ,car moi ,je ne suis sure de rien.

Répondre
Guisset 21 juin 2020 - 7 h 42 min

Merci pr l’info concernant le fluor !!!
En effet, l’huile d’olive est souvent (toujours ?) associée aux omégas 3, alors qu’elle contient les 6 !!!
???

Répondre
Paulette Aline Chevillot 4 juin 2020 - 5 h 06 min

Bonjour, Merci pour cet article qui oncerne ma situation actuelle.. j’ai 81 ans, en cours, ma memoire flanche effectivement. Je vis en Inde du Sud, le Bacopa (valaraye en Tamoul} pousse profusement dans mon jardin Je voudrais savoir l’equivalent journalier a consommer quand il s’agit de feuilles fraiches. J’en fais une « puree » que je mange avec crudites ou bien tartine sur les galettes locales.
A bientot de vous lire,
Cordiales salutations

Répondre
Gilles F 4 juin 2020 - 23 h 02 min

Bonjour Monsieur Dauriac et merci pour vos conseils.
Pour le Ginko, comme ce sont les feuilles qui portent le plus de principes actifs, peut-on en faire des tisanes pour en bénéficier au lieu d’acheter des pilules ?
Merci de votre réponse.

Répondre

Articles similaires