Accueil Maladies Tour de MAGIE avec 1 simple chou
Bienfaits santé du choux

Tour de MAGIE avec 1 simple chou

Par Benoit Dauriac
12 commentaires
0

Vous voyez ce chou.

Il est frais et craquant… et je vais me régaler !

Il vient d’atterrir dans mon “panier bio”, directement depuis mon AMAP (mais on en trouve aussi au supermarché pour environ 2,50 euros).

Si je vous montre ce chou blanc, c’est parce que vous n’imaginez peut-être pas à quel point ce légume peut agir sur votre corps.

Pour la santé, le chou est vraiment fantastique…

… si (et seulement si) on sait bien l’utiliser.

Pourtant, la plupart du temps, on réduit son potentiel thérapeutique à zéro.

Moi-même j’ai fait ça pendant des années.

Mais regardez bien ce chou à nouveau.

Car dans un instant, je vais faire un petit tour de magie.

Je vais vous expliquer – et vous montrer – comment on transforme un simple chou en une arme redoutable pour vous protéger du cancer.

Mais avant, je voudrais partager avec vous tous les autres bienfaits de cet incroyable légume.

Il y en a de toutes les formes, de toutes les couleurs… Certains ont les feuilles lisses d’autres des feuilles frisées…Je ne connais pas un pays où on n’en mange pas, sous une forme ou sous une autre ! En salade, en kimchi, en choucroute…En Corrèze, où j’ai passé une partie de mon enfance, il y a même le chou farci (pas du tout diététique mais délicieux).

Ce qui est FORMIDABLE avec le chou, c’est qu’il est à la fois très pauvre en calories… et extrêmement riche en nutriments.

Un bol de CHOU vert : un vrai multi-vitamines !

Une petite assiette de chou vert cru (90 grammes environ) contient seulement 22 calories1.

Pour vous donner un ordre d’idée, c’est l’équivalent de 2 petites cacahuètes !

Mais il contient une très forte quantité de vitamine C (54 % des apports journaliers recommandés aux États-Unis), de vitamine K (85 % des AJR) et B6 (6 %), mais aussi des folates (10 %), du manganèse, du potassium, du calcium…

Et ce n’est pas tout : le chou est riche en fibres et contient de puissants antioxydants, notamment des polyphénols et des composés soufrés2.

Vous le savez : les antioxydants protègent l’organisme des dommages causés par les radicaux libres, ces molécules instables qui peuvent endommager vos cellules.

Une étude portant sur plus de 1 005 femmes chinoises a montré que celles qui mangeaient le plus de légumes crucifères avaient des niveaux d’inflammation bien plus faibles que les autres3!

Grâce à son cocktail de nutriments, le chou agit donc à tous les étages :

    • c’est intéressant pour ceux qui essaient de garder la ligne et de perdre du poids en limitant les calories ;
    • c’est bon pour la santé cardio-vasculaire et il contribue à réduire l’hypertension, à abaisser les niveaux de cholestérol ;
    • il agit aussi sur la digestion grâce aux nombreuses fibres qui facilitent le transit intestinal ; mais aussi, certaines de ses fibres solubles augmentent le nombre de bonnes bactéries intestinales ;
    • plusieurs études laissent penser qu’il pourrait permettre d’éradiquer la redoutable bactériehelicobacter pylori, qui provoque les ulcères de l’estomac et les remontées acides, même sans autre traitement dans environ 60 % des cas 4 5 6 .

Mais c’est vraiment contre le cancer que le chou est le plus spectaculaire.

L’étonnante molécule qui apparaît comme par MAGIE !

Le moment est venu de vous révéler comment on transforme le chou en arme anti-cancer.

C’est le grand professeur Paul Talalay de l’Ecole de Médecine Johns Hopkins de Baltimore qui a fait cette découverte en 1992 en étudiant le brocoli.La substance anti-cancer très particulière, c’est le sulforaphane, un isothiocyanate.

Attention, dans votre gros chou blanc, il n’y a pas vraiment de sulforaphane.

C’est là que le “tour de magie” se produit : et ce tour est à la portée de tous (et vous le faites sûrement déjà sans le savoir).

En fait, cette molécule capitale pour la santé apparaît lorsque le légume est “attaqué » 7 .

Et dans la vie de tous les jours, cette apparition a lieu… quand vos molaires s’abattent sur le chou pour le broyer.

Cela entraîne une réaction de défense du végétal, qui libère la molécule si précieuse.

Le rôle de cette molécule est d’empoisonner son agresseur : dans la nature, c’est une bactérie ou un parasite.

Mais quand c’est vous “l’agresseur”, c’est tout le contraire qui se passe !!

2 choses à savoir si vous voulez profiter de son pouvoir anti-cancer

Pour bénéficier des effets anti-cancer du chou, il faut que le sulforaphane se forme en quantité suffisante.

Vous savez maintenant comment cette substance est produite.

Sauf que si votre chou est cuit dans une casserole d’eau bouillante… désolé, mais ça ne marchera pas !!

Idem si vous sortez votre chou du congélateur.

La transformation chimique ne se fera pas.

Votre chou ne restera alors… qu’un simple chou.

Délicieux, peut-être… mais ses molécules resteront les mêmes et elles ne vous soigneront PAS.

Tout simplement car les molécules de sulforaphane ne seront pas fabriquées !

Donc, pour transformer votre chou : mangez-le cru, en le mâchant bien… Vous pouvez aussi le cuire à la vapeur pendant 5 minutes (mais pas plus).

Des chercheurs asiatiques8 ont aussi trouvé une autre façon de “transformer” votre chou en arme anti-cancer :

    • coupez-le en tout petits morceaux
    • laissez-le reposer environ 1 h 30 avant de le faire cuire.
    • D’après leurs expériences, grâce à cette technique, même une cuisson à l’huile très chaude (au wok par exemple) permet d’avoir un bon niveau de cette substance antioxydante.

Même si le chou est moins “en vogue” que le brocoli ou d’autres crucifères, il est tout aussi intéressant pour votre santé.

N’hésitez pas à en manger deux à trois fois par semaine : et profitez des différentes variétés pour varier les plaisirs :

– Chou-fleur
– Chou rouge
– Chou blanc
– Chou pointue
– Chou de Bruxelles
– Chou-rave
– Chou frisé
– Chou romanesco
– Chou Kale
– Brocoli, etc.

Avant de nous quitter, n’hésitez pas à me poser VOS QUESTIONS et à partager avec moi vos expériences sur la micronutrition, la nutrithérapie et sur comment les compléments alimentaires agissent sur votre santé ou contre la maladie.

Promis, je lis TOUS vos commentaires et je ferai tout mon possible pour y répondre au fur et à mesure.

À très vite

Benoit Dauriac

PS : Si vous souhaitez partager cette lettre avec vos plus proches amis intéressés par les questions de nutrition, vous pouvez leur TRANSFERER cet article.

Sources et références :

1. https://nutritiondata.self.com/facts/vegetables-and-vegetable-products/2371/2
2. Asian Pacific Journal of Cancer Prevention, Vol 14, 2013, Cabbage (Brassica oleracea L. var. capitata) Phytochemicals with Antioxidant and Anti-inflammatory Potential Sami Rokayya, Chun-Juan Li, Yan Zhao, Ying Li, Chang-Hao Sun.
3. Journal of the academy of Nutrition and dietetics – Cruciferous Vegetable Intake Is Inversely Correlated with Circulating Levels of Proinflammatory Markers in Women , Yu Jiang, MD, MPH, Sheng-Hui Wu, MD, PhD, Xiao-Ou Shu, MD, PhD, Yong-Bing Xiang, MD, MPH, Bu-Tian Ji, MD, PhD, Ginger L. Milne, PhD, Qiuyin Cai, MD, PhD, Xianglan Zhang, MD, MPH, Yu-Tang Gao, MD, Wei Zheng, MD, PhD, Gong Yang, MD, MPH
4. Galan MV, Kishan AA, Silverman AL. Oral broccoli sprouts for the treatment of Helicobacter pylori infection: a preliminary report. Dig Dis Sci. 2004 Aug;49(7-8):1088-90.
5. Fahey JW, Haristoy X, Dolan PM, Kensler TW, Scholtus I, Stephenson KK, Talalay P, Lozniewski A. Sulforaphane inhibits extracellular, intracellular, and antibiotic-resistant strains of Helicobacter pylori and prevents benzo[a]pyrene-induced stomach tumors. Proc Natl Acad Sci U S A. 2002 May 28;99(11):7610-5.
6. Yanaka A. Role of Sulforaphane in Protection of Gastrointestinal Tract Against H. pylori and NSAID-Induced Oxidative Stress. Curr Pharm Des. 2017;23(27):4066-4075.
7. Le grand nutritionniste Julien Venesson explique de façon détaillée et passionnante ce même mécanisme avec le brocoli sur son site : :https://www.julienvenesson.fr/comment-optimiser-les-effets-anticancer-du-brocoli/
8. Wu Y, Shen Y, Wu X1,3, Zhu Y, Mupunga J, Bao W, Huang J, Mao J, Liu S, You Y. Hydrolysis before Stir-Frying Increases the Isothiocyanate Content of Broccoli. J Agric Food Chem. 2018 Feb 14;66(6):1509-1515.

12 commentaires
0

Laisser un commentaire

12 commentaires

LUKEBA Pierre 6 mars 2020 - 9 h 49 min

EXTRAORDINAIRE NATURE!

Répondre
Josette 17 mars 2020 - 21 h 07 min

Et la feuille de chou en cataplasme sur les douleurs et contusions ?

Répondre
Lacroix 18 mars 2020 - 9 h 18 min

En 1953, mon grand-père maternel est décédé d’un cancer de l’estomac et je me souviens eu pour le soulager et le soigner, ma grand-mère lui préparait du jus de chou frisé, celui qui poussait dans leur jardin et ce n’était vraiment pas simple, à l’epoque et sans les appareils electriques dont nous disposons aujourd’hui de réaliser cette potion…

Répondre
JACQUELINE POTTIER 24 mars 2020 - 12 h 34 min

J’ai lu un article il y a quelques jours que je chou kale n’était pas forcément bon pour la santé du moins de ne pas en manger toutes les semaines ? on ne sait plus qui croire.
Merci de me rassurer.

Répondre
Josyane FIORI 5 avril 2020 - 7 h 25 min

Où sont vos alinéas de 1 à 8 ?

Répondre
Benoit 6 avril 2020 - 11 h 09 min

Merci Josyane, c’était un oubli.

Répondre
Chervet 31 juillet 2020 - 20 h 08 min

bonjour
Et si mon chou était lactofermenté ? Aurait-il les mêmes qualité?
Votre réponse m’intéresse beaucoup

Répondre
CARTERON Madeleine 1 août 2020 - 10 h 00 min

Pouvez vous me dire si le chou (fleur, brocoli, etc) congelé garde toutes ses propriétés?

Répondre
Anna 1 août 2020 - 22 h 11 min

Dans la cuisine polonaise il y a aussi le choux farci, je le prépare souvent! Il semblerait que le choux empêche l’absorption d’iode, donc il est déconseiller de manger le choux avec le poisson? Qu’en dites-vous?

Répondre
Khennaf 3 août 2020 - 22 h 10 min

Bonjour pour le chou qu’en est-il de la lacto fermentation ? Merci à vous par avance si vous prenez le temps de me répondre
Cordialement
Sonia

Répondre
Danielle 14 août 2020 - 18 h 47 min

Qu’en est-il de la choucroute?

Répondre
Michelle 19 août 2020 - 8 h 42 min

Merci pour toutes les informations précieuses contenues dans vos emails!

Vous nous invitez à vous répondre, alors voici une excellente recette de chou blanc cru, facile à préparer:

Salade de chou aux dattes et citrons confits (au sel):

(Avoir toujours chez soi une petite saumure de citrons dans un bocal)

SAUMURE MAISON:

1/ les citrons bio sont coupés en quatre presqu’entièrement, dans le sens de la longueur, les quatre parties tenant encore ensemble par le bas

2/ verser du sel avec la main (ni trop ni trop peu) au milieu de chaque citron ainsi entr’ouvert.

3/ Avoir à portée de la main 2 grands bocaux circulaires en verre, sans couvercle et de diamètres différents:

… le plus grand pour y stocker les citrons prêts à confire
… et un autre, légèrement plus petit , d’un diamètre immédiatement inférieur au premier, à remplir d’eau (pas complètement mais d’une quantité nécessaire et suffisante)

4/ tasser les citrons salés, à plat dans le fond du grand bocal en une ou plusieurs couches et par dessus, déposer le deuxième bocal « rempli » d’eau de façon à ce qu’il pèse sur tous les citrons en même temps, de façon à ce qu’il les presse pour en extraire le jus.

Ce faisant, après un certain temps, un ou deux mois, les citrons baigneront dans une belle saumure prête à l’emploi pour la cuisine!

LA SALADE

Pour les quantités, à voir selon le nombre de couverts, selon les goûts et selon l’équilibre sucré/salé

A/
Ciseler le chou blanc en très fines lanières

B/
Prélever 1 citron confit entier du bocal et le rincer à l’eau claire en passant les doigts tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du citron pour en ôter l’excédent de sel
Retirer les peaux intérieures pour ne garder que la pelure que l’on
découpera en tout petits morceaux

C/
Découper les dattes en tout petits morceaux également.

D/
Ajouter l’huile d’olive et un peu de poivre selon votre préférence.

E/
Mélanger le tout pour bien répartir le sucré et le salé et laisser reposer pendant 2 heures ou plus, pour que le chou soit onctueux et que les saveurs vous ravissent!

…m’en direz des nouvelles …!!

Voilà Benoît, bien cordialement à vous,

Michèle B. 💃

Répondre

Articles similaires