Accueil Nutriments Vivre jusqu’à 100 ans… en mangeant du fromage ??
Fromage et spermidine

Vivre jusqu’à 100 ans… en mangeant du fromage ??

Par Benoit Dauriac
16 commentaires
1

Un des plus vieux rêves de l’Humanité est-il en train de se réaliser ?

La vie… éternelle.

Ne nous emballons pas, on n’y est pas encore…

Mais grâce à la substance dont je vais vous parler, des scientifiques ont déjà réussi à allonger l’espérance de vie de souris de 25 %. 1 2

Juste en ajoutant cette substance entièrement naturelle à leur alimentation.

Si les scientifiques arrivent à reproduire la même chose chez les humains, cela voudrait dire que ce simple geste pourrait faire passer immédiatement l’espérance de vie de 80 à 100 ans…

Et nos centenaires d’aujourd’hui pourraient demain vivre jusqu’à… 125 ans.

Vous pensez que j’exagère ?

Eh bien, pas du tout.

Cette substance, c’est la spermidine, et c’est la plus grande revue scientifique du monde, Nature Medicine, qui a publié cette découverte 3 4.

Mais avant de continuer, je veux vous rassurer : ne vous fiez pas à son nom !

S’il est vrai qu’elle a été isolée pour la première fois dans la semence masculine – d’où son nom – on trouve la spermidine dans plusieurs aliments délicieux 5 :

    • les fromages
    • les champignons (notamment les Agaricus Blazei séchés)
    • le soja, les légumineuses et les germes de blé
    • les œufs de saumon
    • les feuilles de thé vert, etc.

La spermidine est une polyamine, comme la putrescine et la spermine :

Dans le laboratoire du Texas, les scientifiques ont-ils trouvé le “Graal” ?

Pendant plusieurs mois, une petite équipe de chercheurs travaillant pour l’institut des biosciences de la Texas A&M University et des scientifiques chinois de l’université de Guangzhou, ont étudié les effets de cette étrange substance 6.

Et leurs résultats – publiés dès 2017 dans la revue Cancer Research – étaient déjà plus que prometteurs.

Dans leur laboratoire, les scientifiques ont simplement donné un supplément oral de spermidine à des animaux dès leur naissance.

Et très vite, ils ont observé que quelque chose d’inhabituel se passait…

    • ils vivaient plus longtemps
    • ils avaient moins de fibroses du foie
    • et aussi, moins de tumeurs cancéreuses du foie !

Juste grâce à cette substance naturelle.

« Cela entraîne une augmentation spectaculaire de la durée de vie des animaux, jusqu’à 25 % », a déclaré le professeur Leyuan Liu.

« Les prochaines étapes seraient des essais cliniques sur l’homme”.

Ces scientifiques pensent qu’il n’y a pas d’obstacles pour appliquer ça aux humains rapidement, dans la mesure où :

    1. c’est une substance parfaitement naturelle, déjà présente dans notre alimentation
    2. elle est aussi produite naturellement dans notre organisme (notamment dans le sperme, d’où son nom)
    3. elle n’a pas d’effets secondaires, elle est très bien tolérée…

La seule véritable difficulté aujourd’hui, c’est que ces résultats ont été observés sur des animaux qui prenaient de la spermidine dès leur naissance.

Si on souhaite en faire profiter tout le monde – et peut-être augmenter notre durée de vie de 25 % – il faudrait commencer une supplémentation dès que l’on commence à manger “solide”, autour de 6 mois.

10 ans de + en bonne santé : vous dites “OUI “ ou “NON” ?

Les scientifiques ont observé que si on débutait plus tard, à l’âge adulte, l’augmentation de l’espérance de vie n’était « que » de 10 %…

Mais c’est déjà pas mal, non ?

Que diriez-vous si à 80 ans, vous pourriez retrouver la forme de vos 70 ans ?

Et si à 70 ans, vous redécouvriez la santé que vous aviez 5 ou 10 plus tôt ??

Le plus important, c’est que la spermidine, agit en profondeur sur votre corps :

    • elle améliore le fonctionnement de nos cellules et donc notre santé globale ;
    • à l’intérieur de notre corps, elle aide nos tissus à mieux se régénérer ;
    • en quantité suffisante, elle agit directement sur nos os et nos cartilages ;
    • dans le cerveau, elle a un rôle protecteur ;
    • elle aide à garder des artères en bonne santé, et pourrait ainsi réduire de 50 % les décès par maladies cardio-vasculaires…

Ce n’est pas un hasard si on a observé que les centenaires en bonne santé avaient des taux de spermidine plus élevés que la moyenne !!

Comment ça marche ?

C’est très simple, elle aide le corps à se réparer tout seul :

Autophagie : le mode “réparation automatique” de notre corps

Vous avez peut-être déjà entendu parler de l’autophagie.

Derrière ce nom un peu effrayant se cache un des outils les plus “fabuleux” du corps humain.

Ce système est connu depuis les années 60, mais les récentes découvertes sur l’autophagie du Professeur Yoshinori Ohsumi ont été récompensées par le Prix Nobel de médecine en 2016 :

De façon très schématique, dès que le corps détecte une cellule malade, usée, mal formée ou qui marche moins bien, il l’élimine… et la remplace par une cellule saine.

    • C’est une sorte de système d’auto-nettoyage, qui évite d’accumuler des cellules malades ou défectueuses qui déclenchent des maladies, comme le cancer par exemple.
    • Certains comportements empêchent l’autophagie (alimentation déséquilibrée, excès de sucres, de protéines, etc…) et d’autres la favorisent.
    • C’est le cas de l’activité physique d’endurance ou du jeûne par exemple, qui facilitent l’auto-nettoyage des cellules.

Et la spermidine, elle aussi, a cette capacité à favoriser l’autophagie.
C’est pour ça que notre organisme a ses réserves personnelles !

Mais après 40 ans, on a moins de spermidine “naturelle”

Oui, avec l’âge, les niveaux de spermidine naturellement présents dans le corps ont tendance à diminuer 7 :

À partir de 40 ans, la spermidine diminue doucement.À 50 ans, les niveaux deviennent souvent insuffisants pour permettre un bon fonctionnement du système autophagique.Après 60 ou 65 ans, c’est donc quitte ou double : soit vous arrivez à absorber beaucoup de spermidine, et ça vous protège… soit la carence s’accentue.

Mais je vais vous dire comment en absorber plus.Aux Etats-Unis ou au Japon, ce serait un jeu d’enfants : on trouve maintenant des compléments alimentaires de spermidine très facilement.Ils sont bien dosés et la plupart des laboratoires en proposent.Mais en France (ça doit être pareil en Suisse et en Belgique) on est un peu à la traîne sur ce point : c’est encore impossible d’en trouver, en dehors de la spermidine présente naturellement dans l’alimentation.

Comment rajeunir, en vous régalant !!

Heureusement pour moi, il n’y en a pas que dans le fromage.Je sais que c’est un “crime” aux yeux de beaucoup, mais je fais partie des 6% de personnes totalement réfractaires au fromage.Dommage, car c’est vrai que c’est un des aliments8 les plus riches en spermidine, notamment les “vieux fromages” comme le roquefort, le brie, le bleu d’Auvergne et le cheddar.
    • Mais il y en a aussi beaucoup dans les champignons : pensez-y si vous allez chercher des cèpes et des girolles (bon… il n’y en pas dans les bois en ce moment );
    • On en trouve dans le soja cuit et le tofu, la soupe de lentilles et dans la choucroute également ;
    • Au rayon fruits, ce sont les poires, les oranges entières, ou les mangues qui sont les plus riches en spermidine ;
    • Parmi les légumes, ce sont les haricots rouges, le brocoli, le chou-fleur, le maïs qui détiennent le record…
    • De façon générale, le gibier et les fruits de mer… le caviar est ultra-riche en spermidine !
Pensez à tous les bienfaits de la spermidine en mangeant, et régalez-vous !Votre corps fera le reste.
À très vite.
Benoit DauriacPS : Promis, si j’entends parler autour de moi d’un laboratoire qui propose de la spermidine en France, je vous fais signe.


Sources et références :

[1] https://vitalrecord.tamhsc.edu/spermidine-rich-foods-may-prevent-liver-cancer-extend-lifespan
[2] https://today.tamu.edu/2017/04/20/say-cheese-spermidine-rich-foods-may-prevent-liver-cancer-extend-lifespan
[3] Cardioprotection and lifespan extension by the natural polyamine spermidine Tobias Eisenberg, Mahmoud Abdellatif ; Frank Madeo ; Nature Medicine volume22, pages1428–1438 (2016)
[4] Spermidine to the rescue for an aging heart Rafael de Cabo & Pácido Navas Nature Medicine volume22, pages1389–1390 (2016)
[5] Decrease in Polyamines with Aging and Their Ingestion from Food and Drink ; Kazuhiro Nishimura, Ritsuko Shiina, Keiko Kashiwagi, Kazuei Igarashi The Journal of Biochemistry, Volume 139, Issue 1, January 2006, Pages 81–90
[6] Cancer Res. 2017 ; Jun 1;Spermidine Prolongs Lifespan and Prevents Liver Fibrosis and Hepatocellular Carcinoma by Activating MAP1S-Mediated Autophagy. Yue F., Li W., Zou J., Jiang X.,, Xu G., Huang H., Liu L..
[7] Decrease in Polyamines with Aging and Their Ingestion from Food and Drink ; Kazuhiro Nishimura, Ritsuko Shiina, Keiko Kashiwagi, Kazuei Igarashi The Journal of Biochemistry, Volume 139, Issue 1, January 2006, Pages 81–90
[8] Ali, Mohamed & Poortvliet, Eric & Stromberg, Roger & Yngve, Agneta. (2011). Polyamines in foods: Development of a food database. Food & nutrition research. 55. 10.3402/fnr.v55i0.5572.

16 commentaires
1

Laisser un commentaire

16 commentaires

Lanson Monique 7 mars 2020 - 19 h 33 min

je trouve toujours intéressant de faire en sorte que la vieillesse reste une période agréable et pas cette accumulation de douleurs ou de maladies qui nous gâchent la vie. Mais augmenter la durée de vie des gens, je trouve que c’est une idéologie dangereuse dans la mesure où le monde n’est pas sûr de pouvoir, demain, nourrir les populations « normales ». Faudra-t-il faire la guerre pour éliminer les moins armés et permettre aux autres de se nourrir? Comment va-t-on trier ceux qui auront le droit de manger ou de boire, le problème de l’eau se posant déjà.
Non pour moi ces recherches ne sont pas un progrès mais une source supplémentaire d’oppression des puissants sur les faibles.

Répondre
Mireille WOLFF 9 septembre 2020 - 10 h 42 min

Absolument d’accord avec vous ! C’est une vision idyllique et donc fausse qui nous est présentée : regardez ce qui est arrivé à nos aînés dans les EHPAD. Les plus aisés échappent au lot commun par plus de soin, dans de meilleurs conditions. Les Chinois ont une population si nombreuse , » trop « , pourquoi seraient-ils d’accord pour qu’elle vive au-delà des 100 ans ? Ceux qui s’intéressent à ce genre de recherches risquent vraiment de travailler pour l’eugénisme, et pour les très riches, c’est tout. Pas pour  » tout le monde « , donc OUVREZ LES YEUX, et votre COEUR, vous n’avez pas le pouvoir de travailler pour le BIEN. Vos recherches seront mises à la disposition des puissants, pas de l’ensemble de la population.

Répondre
pradoux 9 mars 2020 - 18 h 30 min

Tous les types de fromage contiennent-ils de la spermidine ? Sinon, quels sont les plus intéressants de ce point de vue?

Beaucoup de naturopatthes bannissent le lait ? Que faire ?

Répondre
Straub 10 mars 2020 - 19 h 31 min

Bonsoir et merci pour vos lettres d’infos très intéressantes.
Cependant concernant celle-ci au vu de ce qu’endure les vaches femelles et les veaux pour l’industrie des produits laitiers et aussi de ce qu’endure les animaux de laboratoire pour tous ces tests de confort pour l’humain, je préfère de loin vivre moins longtemps et respecter les animaux en cessant d’en utiliser en laboratoire et en cessant de manger des produits laitiers.
Je vous mettrai bien en fichier joint les détails de ces maltraitances sur le plan des bovins, mais je ne peux joindre de fichier
Comment recevez-vous mon message?
Aviez-vous conscience de ce qui se cache réellement derrière les produits laitiers que nous avons à disposition. D’autant plus qu’ils ne sont pas fait pour nous humains, nous sommes les seuls êtres vivants à manger du lait (quelle que soit sa forme) même quand nous sommes grands et d’une autre espèce. Sinon le lait c’est fait pour les bébés et seulement de la même espèce vivante
Bien à vous
emmanuelle straub

Répondre
Durand 8 juillet 2020 - 23 h 25 min

J’ai lu avec beaucoup d’interet les bienfaits de la spermicide,et j’attends le labo qui nous sera devoilé, pour que notre jeunesse soit maintenue. Merci

Répondre
Bernard LEMOINE 11 mars 2020 - 20 h 05 min

BRAVO ! très heureux de vivre en FRANCE pays du fromage

Répondre
Pencreach 11 mars 2020 - 21 h 19 min

Coucou
les cèpes et les giroles , c’est pas la saison !!!!

Répondre
GAILLARD 20 mars 2020 - 20 h 18 min

merci de nous donner ces infos pas ou peu connues ;que penser de ces laitages qui favoriseraient des pbs « orl », et de la publication « le lait, quelle vacherie », puisqu’il est l’aliment du veau ! le lait de chèvre est plus digeste; qu’en pensez-vous ?

Répondre
Gill Dejugnac 25 mars 2020 - 9 h 30 min

J’adore. Merci

Répondre
chavernoz Eliane 29 mars 2020 - 3 h 58 min

oui sur PRESQUE TOUT… sauf que le fromage , si traditionnel et « tellement bon », est générateur de fragilité intestinale, de mucosités pulmonaires, et d’irritations de la sphère ORL rhume, angine, otite…
A côté de la nicotine…. le tabac contient beaucoup de vitamines… En ferions-nous pour autant une salade verte ?

Répondre
William MONTOUT 3 août 2020 - 8 h 46 min

la spermidine, elle aussi, a cette capacité à favoriser l’autophagie. La spermidine ………………………………cela vient du sexe ??

Répondre
Okba 9 septembre 2020 - 10 h 40 min

Bonjour Monsieur
Merci pour vos conseils très intéressants
Pourquoi vous ne mangez pas ces fromages que vous citez ils sont fait à base de lait de brebis et de chèvres c est bien mieux que le lait de vache vous êtes allergique à tous les laits ?
Excusez moi je me permets de vous poser la question
Je fais attention à ce que je mange pas de gluten ou très peu petit épeautre pas de laitage mais de temps en temps je mange ces fromages là

Répondre
Benoit 10 septembre 2020 - 14 h 47 min

Continuez Nadia !
Merci de votre message : c’est aussi une question de goût.
Benoit D.

Répondre
Ramel Anne-Marie 9 septembre 2020 - 23 h 11 min

A quoi bon prolonger la vie? Nous sommes déjà trop nombreux sur la Terre pour vivre « bien » et manger tous à notre faim. Trop de « vieux » qui voudraient mourir et n’ont pas le droit de décider, qui coûtent à la société, sont à la charge des autres, parfois à la merci de soignants inaptes et même cruels, qui sont même parfois leurs enfants. D’autres souffrent de la solitude.
On devrait commencer par donner le droit à l’euthanasie assistée, lorsqu’il y a de bonnes raisons. Il n’y a que les médecins qui peuvent y accéder. J’ai 84 ans, suis encore assez indépendante, mais ne voudrais pas devenir centenaire ou même nonagénaire, surtout dans le monde actuel, plein d’interrogations sur l’avenir.

Répondre
Benoit 10 septembre 2020 - 14 h 45 min

Merci pour votre message Anne-Marie.
Benoit D.

Répondre
Adeline 10 septembre 2020 - 12 h 31 min

En Jean17:3, il est ecrit: Ceci signifie la vie éternelle: qu’ils apprennent à te connaître, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ. Donc pour pouvoir recevoir la vie éternelle il faut apprendre à connaître Dieu et son fils et leur obéir. Et cela ne se trouve pas dans les aliments

Répondre

Articles similaires