Accueil Régimes Le plus « triste » repas du monde ?!
Nutrition nutri-obs

Le plus « triste » repas du monde ?!

Par Benoit Dauriac
12 commentaires
1

Imaginez un instant un monde où chacun de vos repas aurait la même couleur… voire la même saveur… Toutes les assiettes se ressembleraient, avec des aliments standardisés, le même vert, le même brun, le même beige…

Quelle infinie tristesse…

Eh bien, ce monde-là est en train de se construire sous nos yeux.

Et il a même le culot de se présenter comme un nouveau type d’alimentation ultra-saine : on appelle ça la “smart food”, la nourriture intelligente.

Ce concept existe aux Etats-Unis depuis plusieurs années déjà : en 2013, Rob Rhinehart a créé Soylent ; une marque de “smart food” dont le nom est un clin d’œil à un film de science-fiction Soylent Green (Soleil vert).

Dans ce film futuriste, la nourriture était remplacée par des gélules censées couvrir des besoins alimentaires.

Cela paraît absurde, mais cette espèce d’utopie – l’idée qu’on n’aura bientôt plus besoin de la Nature car on peut fabriquer nos propres nutriments – gagne du terrain…

Alors, nourriture intelligente, vraiment ?

Je vous laisse juge.

Sur la photo ci-dessous, vous verrez un repas équilibré selon cette entreprise pionnière de la “smart food” en France.

Voyez-vous ici un “vrai” repas ??

Sur le papier, oui… Voici ce qu’ils disent de leur bouteille :

“C’est un repas complet et équilibré, à partir de 3,12 €, qui vous apporte 100 % de vos besoins nutritionnels (protéines, lipides, glucides, fibres, vitamines, minéraux, oligo-éléments…). Vous pouvez remplacer n’importe quel repas, sans aucun risque de carence… Vous n’aurez pas faim pendant une demi-journée”.

Grosso-modo, chaque portion compte effectivement à peu près le tiers des apports journaliers conseillés en nutriments…

… sauf que l’alimentation, ce n’est pas une simple somme d’ingrédients et de nutriments.

En 7 jours seulement, il déprimait

Un reporter de France Info s’est amusé à ne manger que ça pendant 10 jours, matin, midi et soir[1].

Et il ne s’est pas amusé bien longtemps :

    • au bout du 6e jour, il n’en peut plus, même ses dents ressentaient le besoin de croquer quelque chose de vrai ;
    • le 7e jour, il commence à déprimer ;
    • au bout de 8 jours, il est obligé de cacher ses étranges repas sous son lit, car la simple vue des bouteilles lui donne la nausée…

Ce n’est pas très surprenant.

Cette nourriture “mutante” peut remplacer un repas de temps en temps éventuellement, mais en aucun cas elle ne peut remplacer de vrais repas.

L’alimentation, c’est une alchimie plus précieuse et complexe, et c’est bien plus qu’une simple bouteille beige ou une barre de protéines grisâtre.

Une EXPLOSION de couleurs, c’est ça un repas

Voici la vraie nourriture intelligente.

Des assiettes variées, qui ressemblent à un potager bien garni.

Du vert (du vert tendre et du vert foncé), du rouge et du rose, du jaune et toutes les nuances de l’orange, du violet…

Et ce n’est pas parce que ça fait joli.

Mais parce que chacune de ces couleurs est le signe qu’il y a des anti-oxydants différents.

Ces colorants naturels sont excellents pour la santé : ils protègent vos cellules, de l’intérieur.

Ils luttent contre les radicaux libres, qui peuvent abîmer vos cellules et favoriser la survenue d’un cancer.

Et PLUS il y a de couleurs et d’antioxydants dans votre assiette, PLUS vous serez protégé des maladies.

C’est ce que démontre une étude menée sur plus de 53 048 personnes, pendant 23 années[2] et publiée au mois d’août dans la revue scientifique Nature Communications :

Comment réduire son risque de cancer avec 1 gramme par jour ?

Les chercheurs ont tenté de mesurer le lien entre la consommation de flavonoïdes, (les antioxydants présents dans ces belles assiettes colorées) et la mortalité.

En plus de leur action anti-oxydante, les flavonoïdes ont une action anti-inflammatoire, anti-mutagène, et anti-cancérogène[3].

Je ne vais pas vous assommer de chiffres, mais ce graphique indique ce qu’il faut retenir de cette étude :

Ceux qui mangent le plus de flavonoïdes réduisent leur risque :

  • de mourir d’un cancer
  • de mourir d’une maladie cardio-vasculaire

Pour Nicolas Bondonno, chercheur à la faculté de médecine et de sciences de la santé de l’Université Edith Cowan en Australie, il suffirait de consommer environ 500 milligrammes (mg) de flavonoïdes par jour pour réduire le risque de maladie cardio-vasculaire et d’AVC.

Mais attention, là encore, il faut varier au maximum les couleurs !

“ Il est important de consommer une variété de composés flavonoïdes différents présents dans différents aliments et boissons à base de plantes. Ceci est facilement réalisable par le régime alimentaire : 1 tasse de thé, 1 pomme, 1 orange, 100 grammes de myrtilles et 100 grammes de brocoli fournirait une large gamme de composés flavonoïdes et plus de 500 mg de flavonoïdes totaux”.

Quant au cancer, le rapport de risque est abaissé à partir de 1 000 mg par jour (soit 1 gramme seulement).

Vous vous demandez peut-être dans quels aliments trouver ces flavonoïdes.

À vrai dire, il y en a dans tous les végétaux.

Mais c’est dans les fruits et légumes aux couleurs foncées que les concentrations sont les plus élevées :

    • le chocolat noir par exemple
    • le vin rouge
    • le thé vert

Quels flavonoïdes préférez-vous ?

Derrière ce nom générique se trouve une grande famille, précieuse pour la santé.

Permettez-moi de vous en présenter quelques-uns :

    • la lutéoline, que l’on trouve dans l’origan et le romarin : elle a une action anti-tumorale et protège du stress oxydatif ;
    • l’apigénine (je vous en ai parlé dans ma lettre sur le persil) : c’est une substance merveilleuse qui est bénéfique pour prévenir le cancer, lutter contre le diabète, la dépression  ; on en trouve aussi dans les poivrons verts, le thym, le brocoli et la menthe ;
    • la quercétine très présente dans les oignons est aussi un super-antioxydant ;
    • le kaempférol est un pigment jaune, que l’on trouve dans les fraises et les épinards notamment ;
    • la myricétine (présente par exemple dans les bananes, les poires et les raisins) a une action sur les tumeurs au sein ;
    • on a déjà parlé des catéchines et de l’épicathéchine (voir ma lettre sur le thé bleu)
    • et il y a aussi les flavanones comme l’hespéritine (dans les oranges et les citrons), les anthocyanines (raisins, cassis) excellents pour la vision ;
  • et les isoflavones comme la génistine, considérés comme des phyto-oestrogènes (soja et légumineuses).

Vous voyez mieux pourquoi il est important d’avoir des assiettes « arc-en-ciel » ?

Chaque légume, chaque fruit nous apporte un peu de chacune de ces extraordinaires substances naturelles.

Rien à voir avec ce que vous trouverez dans une bouteille beige, ou même dans un repas “classique”, avec 1 crudité en entrée, 1 viande et 1 légume, et 1 fruit en dessert.

C’est le minimum, mais plus vous mettrez de couleurs dans votre assiette, plus vous vous régalerez… et plus vous resterez en bonne santé !

À très vite

Benoît Dauriac


[2] Flavonoid intake is associated with lower mortality in the Danish Diet Cancer and Health Cohort ; Nicola P. Bondonno, Frederik Dalgaard, Cecilie Kyrø, Kevin Murray, Catherine P. Bondonno, Joshua R. Lewis, Kevin D. Croft, Gunnar Gislason, Augustin Scalbert, Aedin Cassidy, Anne Tjønneland, Kim Overvad & Jonathan M. Hodgson ; Nature Communications  ; August 2019 volume 1.
 
[3] Journal of Nutritional Science : Journal of Nutritional Science (2016), vol. 5, e47, page 1 of 15. Flavonoids : an overview.
 

 

12 commentaires
1

Laisser un commentaire

12 commentaires

Marie-Noëlle 26 août 2020 - 11 h 35 min

Etonnant cette nouvelle sorte d’alimentation. Merci de nous éclairer avec vos beaux messages Monsieur Dauriac.

Répondre
Chaumien Maurice 26 août 2020 - 15 h 43 min

le microbe humain est un produit de la nature,elle ne l’a pas attendu pour produire aussi de quoi le nourrir et le soigner;
la phytothérapie mériterait d’être étudiée

Répondre
Marie DEPASSE 26 août 2020 - 16 h 09 min

Super…pour moi,un repas sans couleurs différentes et assorties n’est pas digne de passer à table….
Pour les adultes comme pour les enfants,c’est important de toucher les yeux avant les papilles.

l
Laissons ces bouteilles aux américains s’ils les aiment mais PAS POUR NOUS;

Répondre
Hubert G 26 août 2020 - 17 h 54 min

<>

non, non, non c’est faux !!! plutôt des sortes de biscuits.

L’action du film se déroule à New York en 2022. La métropole est devenue une mégapole de 44 millions d’habitants. Il règne en permanence une température élevée, soit 33 °C. L’eau est rare. La faune et la flore ont quasiment disparu. La nourriture issue de l’agriculture également. La plupart des habitants n’ont pas les moyens d’acheter des aliments naturels, les prix étant exorbitants. Ils en sont réduits à manger des produits de synthèse, fournis par la multinationale Soylent Industries, sous forme de tablettes carrées de couleur jaune, rouge ou bleue. Un nouvel aliment vient d’être lancé, le Soylent Green ; beaucoup plus nutritif, cet aliment est cher et disponible uniquement le mardi. Mais ce jour-là, des émeutes de citoyens affamés ne sont pas rares et sont sévèrement réprimées à l’aide d’engins appelés « dégageuses » (scoop), sortes de camions-benne munis d’un large godet ramassant les émeutiers afin de canaliser l’émeute6.

Répondre
dany 26 août 2020 - 20 h 38 min

Une évidence votre article ! Qui pourrait se satisfaire de gélules ou de boissons en bouteilles plastique durant plus de trois jours ?

Répondre
Challet 26 août 2020 - 21 h 55 min

Après la mort de mon fils unique a l’age de 26ans j’ai eu la cancer du sein j’ai vécu pendant des années salade et fruit j’ai refusé tout traitement aujourd’hui je suis bien tout en surveillant ma nourriture
Merci de vos conseils Docteur

Répondre
Juliette Du Rouchet 26 août 2020 - 22 h 05 min

Les chiens et les chats domestiques, ils aimeraient aussi qu’on ne leur serve pas de croquettes. C’est ce qui nous attend, les croquettes! De la malbouffe à l’infâme potion, il n’y a qu’un pas. Si les gens mangeaient des couleurs, des saveurs, des fruits et dex légumes du soleil, peut-être reprendraient -ils des visages d’homme…

Répondre
de chabannes christiane 27 août 2020 - 11 h 08 min

Merci Monsieur de nous rappeler que la nature nous offre la plus belle des réponses à la vie

Répondre
Dooghe 27 août 2020 - 15 h 06 min

Merci je m’en doutais ces nouveaux repas devraient être interdits!

Répondre
TEB 27 août 2020 - 16 h 11 min

bonjour
je préfère ne pas savoir que dans la bouteille présentée tout ce qui est énuméré ne me parlent pas
je préfère une belle assiette et peu dedans, mais il faut que je croque……………
je pense à un ami atteint du cancer du pancréas le fait de dire il est midi, IL A DES NAUSEES……………MERCI

Répondre
caradonna 29 août 2020 - 9 h 48 min

tout simplement .BRAVO.Cordialement

Répondre
Marie DEPASSE 29 août 2020 - 19 h 44 min

Est_il possible de retrouver votre bel article sur la PERSIL???

Répondre

Articles similaires