Accueil Nutriments 1 merveille pour la santé cachée dans le potager
Potager

1 merveille pour la santé cachée dans le potager

Par Benoit Dauriac
136 commentaires
3

Si vous avez un doute sur ce que vous allez mettre dans votre assiette, rappelez-vous bien de ça.

Avant de manger quoi que ce soit, demandez-vous toujours si cet aliment était sur la table…

… de vos parents
… de vos grands-parents
… de vos arrière-grands-parents ?

Si c’est le cas, c’est plutôt bon signe.

Si ce n’est pas le cas… méfiance.

Ce conseil, je le tiens du Professeur Valter Longo, patron de l’Institut de la longévité de l’université de Californie du Sud.

Pour lui, le premier réflexe en nutrition est de “manger ce que mangeaient nos ancêtres1.

On sait par exemple que dans les pays d’Europe du Nord, où on consomme beaucoup de lait, l’intolérance au lactose est assez rare.

En revanche, dans les pays méditerranéens et en Asie, où historiquement on buvait peu de lait, l’intolérance est beaucoup plus fréquente.

C’est pourquoi, un Chinois expatrié à New York qui se met à boire du lait comme le font beaucoup d’Américains, risque d’avoir des troubles digestifs.

Bien sûr, il ne faut pas se priver de toutes les merveilles venues d’ailleurs et que nos ancêtres ne consommaient pas.

Mais il faut toujours garder ça dans un coin de sa tête.

Essayez de penser à ce que mangeaient vos grands-parents. Moi je me souviens très bien :

Au milieu des orties et des serpents, la plante “magique” de ma grand-mère

Quand j’étais en vacances chez ma grand-mère, presque chaque jour avant l’heure du déjeuner, elle m’envoyait dans le potager abandonné derrière la maison.

C’était une sacrée aventure pour un enfant de 5 ans : cet ancien potager était en friche, il était jonché d’orties, de ronces, et ma grand-mère me disait toujours de faire attention aux serpents !

J’y allais donc prudemment, habité par la “mission” qu’elle me confiait, mais toujours avec un brin d’appréhension.

J’étais chargé de cueillir une botte de persil.

Elle en mettait absolument partout, dans tous ses plats :

    • avec la laitue et dans ses salades de betterave ;
    • mais aussi avec la viande quand elle faisait cuire un faux-filet ; et avec les pommes-vapeur qui l’accompagnaient ;
    • avec le poisson quand elle nous faisait du cabillaud ;
  • ou encore sur les omelettes.

J’ignorais alors à quel point le persil était un super-aliment, et ce n’était pour moi qu’une lubie de grand-mère.

C’était pourtant peut-être la clef de sa santé éclatante, jusqu’à ses 90 ans.

Elle a échappé au cancer, à l’arthrose, à Alzheimer, et toutes les maladies du vieillissement.

À 88 ans, elle marchait encore parfois plus de 10 kilomètres par jour.

Elle lisait le journal chaque jour, en détail, suivait l’actualité politique, avec une vivacité d’une femme dans la force de l’âge.

Son secret, il était peut-être caché à l’intérieur de ces pieds de persil qui poussaient dans le potager abandonné.

Une substance contenue dans le persil a des effets anti-cancer

Car il existe une substance assez extraordinaire dans le persil.

C’est l’apigénine.

Des études ont montré qu’elle agissait sur à peu près toutes les formes de cancer : cancer colorectal, du pancréas, du poumon, les mélanomes et la leucémie, mais aussi contre les deux formes les plus répandues, le cancer du sein et de la prostate 2 3 .

Les scientifiques pensent aujourd’hui qu’elle est capable d’agir sur l’activité cancérigène de l’hormone de croissance IGF-1 ; l’apigénine pourrait arriver à stopper les cellules cancéreuses en activant leur auto-destruction (apoptose).

Cette substance fait partie des flavones, ces polyphénols de couleur jaune que l’on trouve aussi en quantité dans la camomille.C’est un très puissant antioxydant naturel.

Elle est aussi présente dans la plupart des plantes aromatiques utilisées dans le bassin méditerranéen : le basilic, le thym, l’origan, le romarin, la coriandre, etc.

Mais le persil en contient une très forte concentration, à peu près 300 mg pour 100 g de plantes.

Dans le cas du cancer du sein et de la prostate, ce sont les isoflavones de l’apigénine qui auraient une action positive.

D’après le Dr Abram Becker, l’apigénine est capable de restaurer le processus normal de la mort des cellules de la leucémie LLC, et peut-être même de guérir cette maladie4.

Et ce composé issu du persil et de la camomille trouve aussi un intérêt majeur en accompagnement des traitements contre le cancer par chimiothérapie.

L’apigénine augmente l’activité anticancéreuse de la gemcitabine, un médicament anti-cancéreux utilisé en chimiothérapie.

Et nous ne sommes qu’au tout début de la recherche scientifique sur l’apigénine :

Cette molécule qui rajeunit la peau est la nouvelle “coqueluche” de l’industrie cosmétique

Depuis 10 ans environ, les chercheurs spécialistes de la cosmétique s’intéressent beaucoup à l’apigénine.

Des scientifiques de l’université de Californie ont ainsi apporté la preuve en 2013 que cette substance était capable de rajeunir l’épiderme.

Ils y voient une substance capable de véritablement réparer la peau et lui redonner la jeunesse et l’élasticité qu’elle avait avant.

Ce composé permet de renforcer la barrière épidermique, et donc de mieux protéger la peau contre toutes les agressions extérieures : pollution, soleil, etc.

Pour cela, elle stimule la sécrétion des substances qui tuent les mauvaises bactéries à la surface de la peau.

Des chercheurs pensent même qu’elle pourrait restaurer la peau abîmée par les rayons ultraviolets-B.

Vous verrez : dans quelques années, cette substance va apparaître dans la composition de nombreux produits de beauté !!

Je ne serai pas étonné que L’Oréal ou les laboratoires Vichy sortent un produit enrichi en apigénine.

Dans les pays méditerranéens et certains pays du Maghreb, on utilise depuis longtemps le persil pour la santé et les soins des cheveux.

Le persil aidera aussi à renforcer les cheveux affaiblis, favorise la croissance des cheveux en bonne santé et empêcherait la chute des cheveux.

Les nutriments contenus dans cette herbe peuvent aider à augmenter la production de kératine et de collagène, ce qui protège les cheveux des dommages des radicaux libres.

Mais il n’y a pas que l’apigénine dans le persil :

C’est un vrai multi-vitamines naturel !!

Il y a plein d’autres bons nutriments dans une botte de persil : de la vitamine C par exemple, beaucoup plus concentrée que dans les agrumes, même si bien sûr on mange le persil en plus petite quantité.

Un conseil : lorsqu’il est séché, le persil perd 80% de sa teneur en vitamine C, et presque autant lorsqu’il est congelé. Mangez donc le frais si c’est possible (il se conserve bien même coupé, si vous le placez dans un verre en changeant l’eau régulièrement).

Il y a aussi du potassium, du calcium, du magnésium, du phosphore et du sodium.

C’est aussi une bonne source de vitamines A, K et E, de thiamine, de riboflavine, de niacine, de vitamine B6, d’acide folique, de fer et de zinc.

C’est également une très bonne source de molécules aromatiques comme la myristicine, le limonène, l’eugénol et l’alpha-thujène.

Et vous allez voir que ce cocktail de nutriments vous aide à mieux digérer :

Remède anti-digestion difficile

Ce n’est pas un hasard si ma grand-mère mettait du persil dans tous ses plats.

C’est que le persil facilite la digestion : il peut être utilisé pour lutter contre les reflux acides, car il régule l’estomac et facilite la digestion.

Son action carminative stimule la production de bile et de sucs gastriques. Cela donne un “coup de fouet” au processus digestif, et peut réduire les gaz intestinaux, éviter la constipation, les ballonnements et les flatulences, les indigestions et les nausées.

En cas de ballonnements importants, les herbalistes conseillent souvent une infusion des semences de persil : 2 ou 3 bols par jour 5.

Il existe aussi une huile essentielle de persil plat, qui peut être appliquée sur la région de l’estomac pour soulager les crampes et faciliter la digestion.

Mais c’est peut-être sur la santé des reins que le persil a une action la plus remarquable.

Notamment en cas de calculs rénaux : une étude menée sur des animaux présentant des calculs rénaux a montré que ceux qui étaient traités avec du persil rejetaient moins de calcium et de protéines urinaires ; et ils avaient un pH et une miction urinaire plus élevée que les autres6.

Je vais vous confier un dernier secret sur le persil, certains parmi vous le connaissent peut-être :

Antidote naturel à la mauvaise haleine

Oui, le persil frais est un des rares antidotes efficaces à la terrible haleine que l’on peut avoir après avoir mangé de l’ail.

Vous aurez beau vous brosser les dents, faire des bains de bouche, si vous avez mangé un peu trop d’ail, impossible de se défaire de cette haleine très forte.

Comment est-ce possible ?

Le persil arriverait à capturer les composés sulfurés de l’ail qui se forment dans la bouche et dans l’intestin.

On suppose que ce sont certains des composés aromatiques du persil, comme les phénols contenus dans la plante, qui ont cette action… salutaire7.

Cela marcherait aussi avec les pommes crues, les épinards et la menthe fraîche.

Voilà une bonne raison de plus de manger du persil.

Quant au choix du persil (plat ou frisé), c’est vraiment selon les goûts. Mais il semble que le persil plat est plus riche en principes actifs.

À très vite !

Benoit Dauriac


SOURCES ET RÉFÉRENCES :
[1] Le Régime de longévité ; Valter Longo, Actes Sud ; 2018.
[2] La nature est votre meilleur médicament , Le premier guide scientifique et pratique des substances naturelles ; Dr Abram Becker. Les liens qui libèrent. 2019
[3] Un composant du persil et de la camomille rend les cellules cancéreuses mortelles ; Lanutrition.fr ; le 28/05/2013.
[4] Op. cit
[5] Petit Larousse des plantes qui guérissent de Gérard Debuigne, François Couplan. Larousse. 2013.
[6] Am J Clin Exp Urol. 2017; 5(3): 55–62. Parsley! Mechanism as antiurolithiasis remedy
[7] J Food Sci. 2014 Apr; Deodorization of garlic breath volatiles by food and food components. Munch R1, Barringer SA.
136 commentaires
3

Laisser un commentaire

136 commentaires

Pierrot Postal 5 février 2020 - 15 h 08 min

Un immense merci pour ce rappel des propriétés de cette plante qu’est le persil! J’en mangeais presque plus pour le remplacer par la coriandre dans mon jardin. Question goût.
Postal Pierrot

Répondre
Benoit 8 février 2020 - 17 h 57 min

Bonjour Pierrot, je ne connais pas trop les propriétés de la coriandre, mais je suis sûr que c’est bon également. Alternez entre persil et coriande.

Répondre
Pierrot Postal 5 février 2020 - 15 h 31 min

Bonjour Benoît Dauriac,
Pour la santé « énergétique  » dont personne ne parle, on la pratiquait en Qi Gong énergétique et particulièrement en acupuncture sans aiguille métal ! Soit par des exercices de marche, pour tonifier certains organes, surtout les reins…
Soit par des mouvements physiques liés à la respiration et la pensée ! La gym non liée à la pensée et mental, c’est comme une bouteille jetée à la mer sans message. Et lié à la geobiologie et baguettes de sourcier en radiestesie permet de savoir quels sont les oligoéléments qui manque à notre corps et les d’incorporer dans notre corps sans déchets (sans les selles !). Contrairement à tous les menteurs qui prétendent que c’est un don, moi j’ai appris en MTC ou Médecine Traditionnelle Chinoise, avec les cours de Qi Gong Thérapeutique, la radiestesie et utilisé les 3 méthodes en même temps, en complémentarité. Éliminer les CEM ou Champs Électro Magnétiques négatifs pour permettre à notre corps de refonctionner correctement, comme une pille électrique vide ! Apprendre en 30mn et capable de neutraliser les rayonnements nocif du compteur électrique linky, ou du tel ou ordinateur en 1mn et à vie, ou neutraliser/détourner les énergies du sous sol de son logement comme le Fen Shui pour les énergies de la maison en moins de 2mn, pour le plus grand bien de notre corps sain ou malade… il faudrait éventuellement que l’on se rencontre. Je fais mes consultations une fois par mois dans le 77 ou 93.
Postal Pierrot

Répondre
Jaffeux monique 5 février 2020 - 17 h 42 min

Bonjour je pense que l on devrait bien vieillir avec mon mari à 71 et 68 ans on ne prend aucun médicament et je suis contente nous avons un grand jardin bio et mangeont beaucoup de persil tous les jours et aussi beaucoup de toutes sortes de legumes .beaucoup de chou rouge. bruxelle
vert. chou kale beaucoup de carottes des endives et le persil on a une serre donc toute l année on a du frais merci pour tous vos messages pour être en très bonne santé et aussi toutes sortes de fruits fraise framboise prune poire pomme myrtille mûre rhubarbe figue cerise

Répondre
Benoit 8 février 2020 - 17 h 56 min

Ah oui, continuez comme ça Monique. Quelle chance de bien vieillir tous les deux.

Répondre
collignon michel 7 février 2020 - 7 h 57 min

Merci et j’attends avec impatience vos autres messages à propos de notre alimentation au quotidien

Répondre
Pierrette 7 février 2020 - 9 h 03 min

Merci beaucoup pour ces excellents conseils, je sens que je vais aimer vous lire régulièrement !

Répondre
LOPEZ TOLA Fernando 7 février 2020 - 18 h 35 min

Merci M. Benoit Dauriac pour vos conseils sur le persil. Je savais de ses qualités mais pas à ce point là. Je vais continuer à lire vos conseils de santé avec grand plaisir. Je m’intéresse beaucoup à la nutrition naturelle depuis 30 ans. Je suis sûr que c’est la base d’une bonne santé.

Répondre
Chartier 7 février 2020 - 22 h 59 min

Merci pour les explications sur le persil parceque je mets dans tout mes plats parceque ma maman le faisait mais une infusion elle me disait que c’est bon pour le cerveau. Maintenant je saurai pourquoi.

Répondre
Benoit 8 février 2020 - 17 h 54 min

Toujours écouter sa maman… à tout âge.

Répondre
duflos Francis 9 février 2020 - 7 h 23 min

Merci Benoît,
Je suis fondateur d’une SCIC Planète Aroma.
Notre objectif est de sensibiliser les soignants à l’utilisation des huiles essentielles pour éviter les excès médicamenteux. Nous comptons parmi nos associés fondateurs la Compagnie du Bicarbonate à Chauny. Nous aromatisons leurs produits pour intervenir dans les collectivités pour éradiquer les perturbateurs endocriniens.
Nous avons besoin de lanceurs d’alerte comme vous, qui participe du sauvetage de la bio- diversité.
Merci pour votre action.
Nous souhaiterions proposer aux producteurs dans les Hauts de France de se diversifier sur une quinzaine de variétés transformables en huiles essentielles, pour se substituer à des essences que nous importons.
Pouvons nous communiquer sur ce projet?
Essentiellement humain,
Francis.

Répondre
Maryse Werts 9 février 2020 - 8 h 36 min

Merci pour ces informations.

Répondre
Perdrix Marie-Françoise 10 juillet 2020 - 10 h 25 min

Bonjour Monsieur Dauriac,

Je vous remercie pour tous ses informations et conseils.

Depuis, de ma jeunesse, je suis végétarienne, et je me prive pas pour consommer des fruits, légumes et légumineuses.

Aussi, à ce régime alimentaire varié,
Je me fais régulièrement des infusions : camomille, thym, tilleul, verveine.

Quand, j’ai un rhum où une rhinopharyngite : je me fais des inhalations de plantes que j’achete à l’eau vive ( magasin biologique ).

D’autre part, j’ évite les antibiotiques depuis de nombreuses années…

Aussi, de se soigner par les plantes…
Cela vient de ma mère, sa grand-mère maternelle soignait sa mère et ses petits enfants par la pharmacopée naturelle.

De plus, cette famille proche de la nature…
Consommais sucre et beurre à bon escient !

Aussi loin que je me souvienne…
Les bonbons et autres sucreries ont les consommais les jours de fêtes.

La France devrait retrouver ces valeurs D’Antan…

Cependant, nous étions pas envieux de ceux qui avaient plus que nous. Nous parlions des riches comme des êtres venus d’une autre planète.

Cependant, je vous remercie pour tout ce que vous faîtes.

Cordialement,

Marie-Françoise

Une Lyonnaise

Répondre
Baudry 9 février 2020 - 9 h 00 min

Merci de votre lettre pleine de bon sens ! Ma mère, comme votre grand-mère, mettait ce fameux persil partout … Depuis je l’avais quelque peu oublié au profit du basilic et de l’origan. Mais je vais dès à présent le remettre dans ma liste de courses.
Merci
Yveline

Répondre
Masson 9 février 2020 - 9 h 02 min

Génial votre article, Monsieur Dauriac.
Je pensais que le persil était intéressant, mais à ce point là !…
J’en consomme un peu chaque jour et je vais augmenter la dose.
Bonne journée

Répondre
ARMAND 9 février 2020 - 12 h 03 min

Bonjour
J’ai lu avec intérêt votre article. Cependant 2 remarques :
1/ Résumer le bonne santé à 1 super aliment est réducteur et correspond à l’esprit occidental,consommer plutôt que réfléchir et être dans l’attention quotidienne pour prendre soin de soi sans oublier les autres.
2/ Manger comme nos ancêtres n’est malheureusement pas fiable entièrement, en se référant à l’histoire de la pomme de terre qui a bousculé complètement l’équilibre alimentaire d’alors.
Que dire du café et du chocolat que les pauvres enviaient…
Le sujet, il est vrai, est vaste et mérite d’être développé.
Cordialement

Répondre
jacques TURCHET 9 février 2020 - 14 h 50 min

Bonjour,
En matière de nutrition il faut rester humble et prudent sur ce que l’on affirme car après avoir étudié la nutrition humaine et animale ainsi que la biochimie métabolique en France et dans des universités étrangères j’en apprends encore encore aujourd’hui car nous sommes tous différents par notre tempérament, notre groupe sanguin, notre atavisme physiologique et pathologique, notre lieu de résidence géographique et météorologique (température), notre activité, notre état de santé. L’alimentation sous les tropique doit différer de celle des climats tempérés ou froid, ayant effectué une partie de ma carrière professionnelle en Afrique j’ai pu m’en rendre compte. En ce qui concerne l’alimentation de nos ancêtres restons prudent car eux aussi commettaient des erreurs qui sont devenues des habitudes que nous commettons encore avec beaucoup d’autres nouvelles. Ce n’est pas parce que un produit est bon au goût qu’il est obligatoirement bien pour notre biochimie métabolique, nos ancêtres consommaient beaucoup trop de viande dans certaines régions y compris dans les campagnes, la cuisine aux matières grasses était de rigueur surtout dans les campagnes, les mélanges alimentaires incompatibles au cours du même repas l’était et le sont encore aujourd’hui avec la consommation par dessus, beaucoup trop de mauvais sucre raffiné et trop de sel qui irrite la fonction glomérulaire dont on ne parle pas assez. Je ne vais pas m’étendre ici sur toutes les erreurs alimentaires commisent chaque chaque jour ce n’est ps le but de ce commentaire. En matière de nutrition humaine personne et je dis bien personne aussi savant et instruit soit-il ne peut prétendre à la vérité indiscutable car ce qui convient à certains devient défavorable pour d’autres.
J.TURCHET

Répondre
Madeleine Barale 9 février 2020 - 15 h 18 min

Merci pour cette piqûre de rappel, es ce que le persil bio congelé conserve ses propriétés? Cdt

Répondre
rossello geny 9 février 2020 - 18 h 28 min

Merci pour vos informations, continuez à nous informer.

Répondre
BRAIK Nadia 10 février 2020 - 8 h 50 min

Ce que vous expliquez est ce que je vis depuis m s mon enfance. Ma grand-mère faisait exactement pareil. Votre descriptif me rappelle ces bons moments.
Je l’utilise dans tous les plats et le mange ainsi sans ,obligatoirement, le mettre dans un plat. Quel goût particulier !

Répondre
So 10 février 2020 - 10 h 47 min

Une de mes proches était accro au persil, cela ne l’a hélas pas empêchée d’être touchée par la maladie d’Alzheimer, je pense que c’est beaucoup plus complexe, émotions mal gérées, ondes, surmenage etc…

Répondre
MARIE THERESE NICOULAUD 10 février 2020 - 15 h 21 min

tres atten tive merci pour ces précieux conseils

Répondre
MARTI 10 février 2020 - 19 h 44 min

Cher ami,
votre exposé sur le persil est très intérésant , toutefois il faut préciser qu’il fludifi le sang et favorise le saignement. Donc attention au personne qui sont déjà dans des conditions d’ hémophilie et sensible au saignement.
Cordialement Mayo

Répondre
Dominique Roudière 11 février 2020 - 10 h 39 min

Au sujet du persil, faites attention car il ne convient pas aux personnes sujettes à l’hypothyroïdie.
Dominique Roudière, naturopathe nutrithérapeute

Répondre
GAELLE AUGIER 11 février 2020 - 16 h 01 min

J’admet avoir eu du mal à lire la suite de cet article après avoir lu cette phrase:
« On sait par exemple que dans les pays d’Europe du Nord, où on consomme beaucoup de lait, l’intolérance au lactose est assez rare. »
Je n’ai jamais vu autant de personne intolérante au lactose que depuis que je vis en Suède.

Répondre
senaoui 13 février 2020 - 20 h 27 min

Merci….
Trés belle soirée

Répondre
calonec 15 février 2020 - 9 h 52 min

Je suis végétarienne depuis plus de trente ans, et……..je suis encore là à 72 ans ! La consommation de la viande : un sujet tabou et dérangeant ! Pourtant c’est tout à fait possible de ne plus manger de viande ou au moins la diminuer fortement ! Mais on est loin d’être parti pour celà face à la publicité des médias, des loobys, etc… Qu’en pensez-vous ?

Répondre
frémont 16 février 2020 - 11 h 00 min

Merci infiniment pour tous vos conseils , je ne vais plus le congeler, je consomme aussi beaucoup de romarin dans la cuisine et contre la chute et la repousse des cheveux

Répondre
Beate CAUHAPE 17 février 2020 - 11 h 27 min

Merci pout cet article fascinant sur les capacités nombreuses et insoupçonnées du persil!
J’aimerais rajouter un petit mot sur le point anti-mauvaise-halaine provoquée par l’ail:
Une voisine de ma mère en Allemagne nous a un jour donné une recette pour nettoyer les artères:
5 citrons + 30 gousses d’ail, à faire cuire légèrement dans 1 l ou 1,5l d’eau
( je ne me souviens plus exactement).
Filtrer (en fait, moi, je l’ai carrément mixé), puis boire 1 verre à liqueur avant le repas principal pendant 3 semaines. Nous étions effrayées à l’idée de l’odeur d’ail que nous dégagerions ensuite – mais pas du tout, le citron prenait le dessus!
(On trouve la recette sur internet en tapant « 5 citrons et 30 gousses d’ail!).
Je suppose donc, que le citron peut lutter contre la mauvaise haleine.
Merci encore et bonne journée!

Répondre
MILOU 17 février 2020 - 17 h 07 min

MERCI POUR CES CONSEILS PRATIQUES ET COMME VOUS LE DITES REGARDONS CE QUE MANGEAIT NOS PARENTS

Répondre
yvette le damany 20 février 2020 - 10 h 33 min

Merci pour vos infos. les médias devraient sensibiliser les auditeurs aux infos nationales, ça toucherait un plus grand public,

Répondre
Gil 20 février 2020 - 21 h 27 min

Bonjour
J’habite en nouvelle Calédonie et ici il y a beaucoup de persil chinois ( plus clair et moins d’odeur que le persil dont tout le monde connais)
Le persil chinois a t’il les mêmes caractéristiques que le persil dont vous parlez ?
Aussi pouvez vous nous parler du lait car sur le net 50% sont pour et 50% sont contre. On ne sait pas qui croire
Merci pour tous vos conseils, je li vos mail avec intérêt

Olivier

Répondre
yvette le damany 20 février 2020 - 23 h 07 min

Jev suis sensible à tout les bienfaits qu’apporte la nature, dommage que ces infos ne soient pas divulguées par les médiats aux heures de grandes écoute.

Répondre
CHAUVETTE 13 avril 2020 - 10 h 40 min

Il serait excellent que votre lettre circule dans la main des cancéreux et du personnel soignant et des cuisines que tous soient au courant des bienfaits du persil pour favoriser l’apoptose (mort cellulaire) des mélanomes (cellules cancéreuses disséminées dans le corps) et en particulier pour les leucémiques de type LCC, grâce à l’isoflavone contenue dans l’apigénine du persil qui couplée à la Gencitabine lors d’une chimiothérapie entrerant en synergie avec celle-ci pour ralentir l’activité reproductrice de IGF-1 (hormone de croissance qui favorise la croissance des cellules cancéreuses). L’alimentation serait soupoudrée, à chaque repas, de persil pour le plaisir du patient qui améliorerait son processus digestif (plus de constipation ni de ballement), la qualté de la repousse de ses cheveux ainsi que celle de sa peau qui rajeunit. Par ailleurs un cataplasme stomacal aux huiles essentielles de persil lui soulagerait ses crampes stomacales et son bien-Être reviendrait ainsi que son sourire.

Répondre
Guendouz 18 avril 2020 - 9 h 49 min

Bonjour merci pour l’information, j’ai finis la radiothérapie j étais atteinte d’un carcinome infiltrant et le système axillaire touché, 13 gonflions ont été retirés après chimiothérapie,
Cependant comme j’ai vu beaucoup de récidive, je vous pris de me donner le mode d’emploi du persil, comment l’utiliser
Merci de me répondre
Salutations

Répondre
chaulet 18 avril 2020 - 10 h 36 min

Je cultive du persil (ma récolte) depuis longtemps et je suis en bonne santé, j’en donne souvent à mes connaissances. C’est très simple à cultiver.

Merci pour ce courrier précieux.

Codialement

Répondre
Marie Isabelle 18 avril 2020 - 10 h 43 min

Un grand MERCI pour cette précieuse information !

Répondre
Schweitzer lucien 21 avril 2020 - 11 h 21 min

Bonjour et merci je me souviens que ma mère et ma mère utilisaient souvent le persil dans tous les plats, j’aime aussi la ciboulette dans mes omelettes… Je crois que je vais reprendre ce que ma maman faisait…

Répondre
Maria Canale-Chailloux 21 avril 2020 - 18 h 37 min

Bonjour, je mange du persil depuis toujours mais cela ne m’a pas empêché d’avoir un cancer du sein. Je suis actuellement sous chimio. Je perdais mes cheveux bien avant la maladie et j’aimerais savoir si le persil peut faciliter la repousse?

Répondre
Dominique Matintika 22 avril 2020 - 10 h 30 min

Bonjour,
Merci pour cela montre que les produits naturels sont les meilleures remèdes pour guérir de certaines pathologies voir symptomes d’après ce que j ai pu lire .
Er qui sont très efficace par le taux de guérison

Répondre
Carron 24 avril 2020 - 9 h 59 min

Merci de votre réponse ! Lettre s/persil que j’avais recu en son temps ! La dernière reçue traitait du charbon actif depuis plus rien ! Vu la période que.nous traversons , cela perturbe peut être les communications ? Bonne journée ! M.Carron 😇

Répondre
Ktourza 22 mai 2020 - 8 h 22 min

Bonjour
Je souffre Hyperacousie et j ai beaucoup d accouphenes toute la journée pouvez vous m aider? Merci

Répondre
Olivier 25 avril 2020 - 7 h 32 min

Merci pour ce très bon conseil ! Je vais en planter sur ma terrasse avec abondance.

Répondre
Lorens 25 avril 2020 - 8 h 15 min

Je vous remercie pour vos partages.
Bien à vous.

Répondre
Carol Seiler 25 avril 2020 - 10 h 58 min

Thank you Benoit. This is most informative.

Répondre
AUBIN SEGOT 25 avril 2020 - 12 h 27 min

Bonjour, merci beaucoup pour votre article sur le persil. Vous dites que c’est mieux de le consommer frais mais plutôt cru ou cuit ça marche aussi (hors vitamine C bien sur qui part à la cuisson)

Répondre
DARTOIS françoise 28 avril 2020 - 16 h 53 min

le persil déshydraté a t’il la même valeur que le persil frais ?
Avec mes remerciements pour vôtre réponse.

Françoise DARTOIS

Répondre
Domenech Elisabeth Marie 3 mai 2020 - 8 h 24 min

Bonjour Je suis sous anti coagulant (xarelto) j ai une leucémie et je suis sous. Immunologique j ai 52,40 de lymphocytes et 10,5 de globules de fibules rouges . Le xarelto n est pas contre indique .avec le persil Merci

Répondre
chaulet 12 mai 2020 - 15 h 27 min

bravo, j’en cultive bcp et en donne à toute la famille.je récolte aussi les graines et je les conserve au congélateur pls de 10 ans.

Répondre
Jean-Pierre Bazan 18 juin 2020 - 12 h 31 min

Oui mais est ce que le persil actuel a autant de valeur que celui de votre grand mere

Répondre
Monica Mironescu 18 juin 2020 - 13 h 21 min

En premier je voudrez vous remercie pour c est article très intéressant je conaice un peux persil ma grande mère il me dise que c très bon pour les yeux si on mange tout les marin au jeune maintenant je paris plus
J attende aussi de autre article
Merci encore

Répondre
Bedier 21 juin 2020 - 7 h 17 min

Bonjour
Ma mère utilisait du persil dans tous les plats , notamment sur les crudités comme les tomates mais aussi dans des préparations beurre persil … en vieillissant j en consomme moins mais je crois que je vais recommencer après avoir lu votre article sur l apigenine
Cordialement

Répondre
Guisset 21 juin 2020 - 7 h 30 min

Bonjour 🙂

Lorsque je m’exprime oralement, je confonds plusieurs fois par jour certains mots « proches » au niveau de leur sens…
Je le remarque où on me le fait remarquer…
Cela m’inquiète relativement.
Merci de m’avoir lue.
Cordialement
Martine Guisset

Répondre
LESEUR 21 juin 2020 - 9 h 38 min

Le lien ne fonctionne pas bien que reçu dans ma boîte de réception habituelle.
Merci de bien vouloir m’adresser le lien valable pour y accéder.

Répondre
Benoit 21 juin 2020 - 9 h 46 min

Normalement ça devrait être bon : vous pouvez y accéder ici aussi :
https://drive.google.com/file/d/1eNdvIGpd8Ej7wcdXmemsXw0ZJGXqFPYo/view?usp=sharing
Benoit Dauriac

Répondre
JOLY 21 juin 2020 - 10 h 49 min

Bonjour, ,j ‘ai un problème, le lien n’est pas valide

Répondre
Benoit 21 juin 2020 - 10 h 52 min Répondre
GUYOT 21 juin 2020 - 11 h 20 min

Bonjour Monsieur,
Un grand merci pour ce livre cadeau sur le safran.
Me permettez vous de le partager avec ce producteur près de chez-moi à
BROUÉ 28410
https://www.safrandesmet.com
je suis persuadée que ce sera très intéressant pour lui.
Bon dimanche.
Bien cordialement.
Béatrice Guyot

Répondre
jean dubois 21 juin 2020 - 11 h 23 min

le lien pour télécharger votre eboock ne fonctionne pas

Répondre
Régine FALLOT 21 juin 2020 - 11 h 40 min

Impossible de télécharger l’e-book sur le safran !

Répondre
HENRY.H.DANAN 21 juin 2020 - 14 h 11 min

EN DEHORS D AJOUTER DU SAFRAN DANS LES PLATS ..QUELS SONT LES AUTRES MOYENS DE DE LE CONSOMMER

Répondre
Terache Héliane 21 juin 2020 - 14 h 24 min

Bonjour,
Je suis déçue, je n’ai pas pu télécharger votre e-book sur le safran : j’ai un avis me disant que le site est inaccessible ! Cela commence plutôt mal, non ! J’espère que vous pourrez m’aider. Merci d’avance;

Héliane Terache
heliane-terache@orange.fr

Répondre
Marie-Christine GORLIER 21 juin 2020 - 16 h 21 min

Bonjour impossible de charger le e-book sur le safran. Cordialement

Répondre
Patrick 21 juin 2020 - 16 h 21 min

Le lien vers le livre gratuit du safran ne fonctionne pas.

Répondre
isard 21 juin 2020 - 18 h 13 min

vos dossiers sont très intéressants, un grand Merci!

Répondre
EUDE 21 juin 2020 - 20 h 20 min

le lien pour le livre e-book sur le safran ne fonctionne pas. pouvez vous me le renvoyer s’il vous plait ?

Répondre
Gros Sylvie 21 juin 2020 - 20 h 25 min

Je ne peux pas obtenir le e-book sur le safran en suivant le lien que vous donnez ! Que dois-je faire ?
Merci

Répondre
BOVIER 21 juin 2020 - 23 h 41 min

c’est bien gentil de proposer un e book gratuit sur le safran mais voici ce que l’on obtient en cliquant sue le lien:
Application is currently unavailable
An unexpected condition was encountered.
Our service team has been dispatched to bring it back online.
tant pis c’est dommage

Répondre
Tirtiaux 22 juin 2020 - 6 h 20 min

Bonjour Mr DAURIAC,

Je m’étonnais de ne plus recevoir vos lettres nutri dans ma boîte mail.
Je suis content de vous avoir retrouvé car j’aime vos connaissances et votre style d’écriture rempli d’humanisme et pas trop polémiste.

Au plaisir de continuer à vous lire,

Gilbert TIRTIAUX

Répondre
Marie 22 juin 2020 - 11 h 00 min

merci pour ce petit rappel sur le persil.
le lien pour ouvrir l’ouvrage proposé sur le safran ne fonctionne pas.
merci!

Répondre
Benoit 22 juin 2020 - 11 h 00 min Répondre
Micheline Bancarel 22 juin 2020 - 11 h 25 min

Depuis 4 ou 5 ans, je ne fais qu’un repas par jour,… le soir ! Mais, mais prends des compléments alimentaires le matin pour éviter les carences et …
bois toute la journée…du café ! …
J’ai tout faux ?!!! Pas du tout !
Pourquoi ? …parce que j’ai un très petit estomac à qui il faut 4h. pour digérer (je l’ai découvert lors d’une fibroscopie de l’estomac) et…
pendant la digestion, …je somnole ! Si je prends un petit déjeuner à 8 heures, je dors jusqu’à midi…
Si je mange à midi … je dors toute la journée !
Si je mange le soir ( pas une soupe comme le font les vieux mais un vrai repas complet )
)je fais de longues nuits (9h.) tranquilles …!
J’ai 83 ans,, aucune pathologie (diabète, cholestérol, tension etc …) des analyses sanguines parfaites et, au cours d’une fibroscopie utérine., il y a 2 ans, …
le médecin m’a dit que que j’ avais des tissus d’une femme de …40 ans !!!!

Répondre
Janine Gidwani 22 juin 2020 - 20 h 12 min

Je viens de revoir les bienfaits du safran et je vous en remercie de tout coeur.
Mon mari étant indien, je connais bien cette précieuse plante. Je l’utilise pour le thé des yogis que je mouds avec cardamome, cannelle, poivre noir et clous de girofle. Dans une casserole avec de l’eau pour 2 tasses de thé j’ajoute une cuillère à café de thé vert, thé Darjeeling et breakfast tee et ensuite, je rappe du gingembre, ce dernier au goût de la personne (personnellement j’aime bien épicé). Je laisse cuire et tirer ensuite environ 10-15 minutes. J’ajoute dans chaque tasse 2 bonnes cuillère à café de sucre de canne complet et une bonne cuillère à café de miel. C’est un thé pour vivre jusqu’à 100 ans !!

En tout cas, boire ce thé chaque jour vous évite la grippe et autre refroidissement.

Bonne journée et meilleures salutations.

Répondre
OLYMPE PHEDOL 22 juin 2020 - 22 h 43 min

Bonjour,
Mon mari et moi consommons uniquement des produits frais et sans pesticides. Nous n’avons pas de problème particulier. Nous avons un petit jardin de plantes médicinales. Nous sommes tous les deux sous anticoagulants (79 et 73 ans) et il semblerait que la consommation du persil est déconseillée dans ces cas-là. Pourriez-vous nous conseiller un autre produit ?
Je signale que nous sommes en Guadeloupe et n’avons pas forcément les même plantes.

Répondre
Vera souban 23 juin 2020 - 9 h 56 min

Bonjour, avez vous un conseil pour la neuropathie ?

Répondre
do 23 juin 2020 - 11 h 43 min

Les conseils et commentaires excellents, j’adore

Répondre
landry 23 juin 2020 - 18 h 46 min

merci de me donner la possibilité de m’abonner
Dans cette arrente
Bien sincerement

Jean Michel LANDRY
jmlandry4@gmail.com
06 78 31 35 66

Répondre
Trivis 24 juin 2020 - 3 h 44 min

Bonjour
J’utilise le persil en tisane fraîche le matin à jeun pour éviter l’infection urinaire ça fonctionne super bien et c’est très bon
Est ce vrai que le persil fait passer le lait à une personne qui allaite
Merci pour tout vos conseil je les suis de très prêt étant en prêt diabète
Arlette

Répondre
My 24 juin 2020 - 15 h 18 min

Bonjour,

Merci pour ces détails mais manger du persil, OK mais combien / jour ?!?????
Merci My

Répondre
Carmen Boucher 25 juin 2020 - 1 h 30 min

J’ai toujours aimé le persil mais je ne lui connaissais pas autant de bienfaits pour la santé.
Je n’en ai jamais ajouté a tous mes plats, mais maintenant, je vais le faire.
Merci !
DE nous faire connaître cette merveille pour la sané.

Répondre
Thierry PETRIS 28 juin 2020 - 15 h 50 min

Bonjour,
Le lien ne permet pas de télécharger le dossier sur le secret du safran.
Cordialement

Répondre
Bricault 28 juin 2020 - 17 h 26 min

J’ai déjà fait la manip et me suis inscrite en vous envoyant mon adresse e.mail : POURQUOI ME LE DEMANDER UNE SECONDE FOIS ???

Répondre
br 28 juin 2020 - 17 h 28 min

ça tourne en rond !!!!

Répondre
Delamour Jean-Pierre 4 juillet 2020 - 8 h 47 min

MERCI, je suis parfaitement de votre avis depuis longtemps! C’est pourquoi je Branché en phytothérapie et compléments alimentaires pour ma SANTE PHYSIQUE et ma CONSCIENCE SPIRITUELLE , qui sont INdissociables , je vous remercie!
Si je peux me permettre de vous donner un avis, voire un conseil, je vous recommandrais de ne commettre les erreurs de ceux qui manipulent l’Humanité et toutes les Vies sur notre merveilleuse planète Terre, alors n’entrez pas en compétition commerciale et financière pour vos SEULS INTERÊTS personnels . Fonctionnez dans l’ESPRIT DE SOLIDARITE UNIVERSELLE , pour le Bien fait de TOUS les ÊTRES VIVANTS ;
Je vous remercie de vos informations, et comme je vous l’ai dit , annoncé , ce n’est pas nécessaire de m’envoyer vos messages, car je dispose de toutes les informations disponibles pour NOTRE BIEN ÊTRE UNiversel !
Bien cordialement à vous !

Répondre
Dominique Votion 4 juillet 2020 - 9 h 59 min

J’apprécie un message comme le vôtre, accessible sans devoir lire 20 écrans de blabla marketing, se terminant immanquablement par une proposition payante vantant les mérites d’un légume/produit/ … au travers de «  »mystérieuses découvertes récentes inconnues du grand public » » etc. Merci pour ce rappel que je vais mettre illico en application.

Répondre
REY 4 juillet 2020 - 10 h 01 min

Bravo pour votre belle mission.je me fais des smoothies avec du persil , orties, ou pissenlit , et des fruits, ou betteraves, gingembre. Je suis en pleine forme !!!!
Bonne journée

Répondre
Ratié Cécile 4 juillet 2020 - 11 h 39 min

merci j’ai trouvé votre article sur le persil bien utile et sympa, bien que peut-être un peu long… En tout cas ça m’a convaincue, je vais m’y mettre!

Répondre
CHENAL 4 juillet 2020 - 19 h 12 min

J’ai lu avec grand intérêt vos commentaires sur le PERSIL … et les ai recopiés (en mentionnant votre nom et vos sources) en les mettant mieux en ordre, par ex. Composition, Propriétés, Indications, Mode d’emploi.
Merci !

Répondre
FOSSE Yvonne 5 juillet 2020 - 8 h 15 min

Bravo pour toutes vos indications et, surtout, de nous les transmettre. Par ailleurs je suis une fervente adepte du « Kéfir » et à 85 ans je me sens en pleine forme. Amicalement.

Répondre
Michèle 5 juillet 2020 - 9 h 02 min

Je ne connaissais toutes les propriétés du persil. Merci pour vos conseils. J’en mange mais pas autant que je le voudrais
car dans mon entourage, on n’aima pas trop le persil.

Répondre
Jacques MOUNIER 5 juillet 2020 - 9 h 24 min

Bonjour,

Merci pour vos conseils ; je savais déjà que le persil est une source de vitamine C et je mange systématiquement les brins souvent ignorés, sans doute considérés comme garniture (!) dans différents plats ; c’est bien dommage mais je pense que l’ignorance est bien grande dans ce qu’on appelle parfois ironiquement « les recettes de grand’mère » qui font preuve de bon sens, denrée en perte de vitesse – cf période Covid-19 –
En attendant d’autres articles !
Cordialement,
J Mounier (qui consomme ses excellents produits du jardin NON traités)

Répondre
Simon 5 juillet 2020 - 9 h 52 min

Pour ma part outre les vertus indéniables du persil ce qu’il faut retenir de votre article est bien non pas la mise en garde mais bien la réflexion sur ce que mangeaient nos ancêtres Et tout ce qui a trait aux plantes
La « pharmacopée «  par les plantes et non pas uniquement et tout à fait spécialement par le médicament chimique .
À bon entendeur salut et grand respect pour vos travaux

Répondre
Jacques 5 juillet 2020 - 10 h 26 min

Merci, ce genre d’analyse et d’information font un bien fou et c’est vraiment ce dont nous avons besoin en ce moment pour nous dėsintoxiquer, chapeau .

Répondre
NICOLE MOKARIAN 5 juillet 2020 - 10 h 28 min

Bonjour
Ma maman disait que le persil fixait le calcium sur les os Etes vous de cet avis
Cordialement

Répondre
Cambournac 5 juillet 2020 - 10 h 31 min

Un grand merci pour ces informations précieuses.

Répondre
Naveaud 5 juillet 2020 - 13 h 50 min

Super et merci pour cette vérité centenaire 👍

Répondre
ALEXANDRE 5 juillet 2020 - 16 h 42 min

Je suis surpris que l’on ne parle pas de Georges LAKHOVSKY ? ( Question! ) MERCI.

Répondre
Vincente BAUER 5 juillet 2020 - 17 h 38 min

Bonjour,

Je me pose la question suivante, il s’agit de quelle sorte de persil « plat ou frisé » qui n’ont pas les même propriétés.
Cordialement,

Mme V.BAUER

Répondre
Marie GEMIS. 5 juillet 2020 - 18 h 48 min

marie.gemis@gmail.com : Bonjour Monsieur Dauriac, je vous remercie pour tout ce que je viens de lire aujourd’hui à propos des bienfaits précieux du persil : c’est étonnant, une vraie richesse à la portée de tous. J’ai 86 ans (je suis née le 2 du 4 1934) et j’habite un 10me étage au bord de la Meuse à Liège 4000 en Belgique, avec hélas un étage de 16 marches à pieds). Je voudrais vous communiquer beaucoup de choses sur mon parcours de vie qui peuvent servir à pas mal de gens mais je ne sais pas quelle est la limite permise par votre messagerie en caractères, de ce fait je vais me limiter. J’ai notamment été traitée par un endocrino pendant 24 ans pour du diabète (metformax 850, et piqûres dans le doigt, alors que je ne l’étais pas avant 1992 et que , en en 2015, après un rejet de tout mon corps – par le haut et le bas en dehors de chez moi ! – le généraliste m’a dit : abandonnez TOUS (y compris Dakar 15mg) les médicaments sauf ceux pour la thyroïde et mangez uniquement les légumes d’un gros bouillon que vous ferez tous les jours, buvez le bouillon et les légumes pendant quinze jours puis intégrez petit à petit un peu de pain puis un peu de poisson et de viande blanche en dernier lieu produits laitiers mais chêvre et brebis. Première prise de sang : glucose à jeun : 85 et cela n’a jamais plus changé. J’ai arrêté, à la force du poignet et de mon énergie : en 2014 le lithium Maniprex 500 mg/jour depuis 1990 soit 24 ans, alors que ma demande répétée d’arrêt recevait un NON sans explications de la part du Prof. de Psychiatrie du CHU, me traitant pour bipolarisme alors qu’il n’en était rien et que j’avais des problèmes aux reins avec le lithium, que je voyais ce médecin plusieurs fois par an qui niait cet état de choses. Des séquelles j’en ai bien sûr mais je me bats toujours pour les priorités de Vie qui sont, alimentation saine locale, conserver mes quadriceps en marchant tous les jours 2kms, ma tête en lisant ou écrivant, mes liens de coeur avec mes filles qui ont leur vie full obligations (une dentiste qui a son propre cabinet 4 fauteuils 6 collègues dentiste + le personnel administratif, grands enfants universitaires en couples sans enfants mais vies réussies – l’autre économiste, 3 enfants au secondaire et un mari pervers-narcissique, vie très dure, un des enfants a un problème psychologique : difficulté d’apprentissage, oubli, il faut tt le temps réapprendre mais tendre et une intelligence rare allant vers le vivant. Cette dernière, ma plus jeune fille 55 ans est la prunelle de mes yeux belle de l’extérieur mais de l’intérieur, et elle donne tout de ces forces depuis si longtemps (1997) qu’elle a actuellement de la peine à retrouver son énergie depuis une blessure à l’index de la main droite elle est pianiste et ne retrouve pas la vélocité d’il y a un mois et donc le piano un puissant retour d’énergie-bonheur de vivre devient maintenant pénibilité)).
Veuillez bien m’excuser je suis trop longue. Je continue : 2017 néosein + radiothérapie postopératoire au volant de ma voiture et en faisant de la natation en apnée 3 à 400m par jour plusieurs fois/semaine, perdu 7kgs en 3 semaines lors de canicule jamais rattrapés, essayé le produit à prendre « préventif » pendant 5 ans et refusé cette prévention empoisonnée à 83 ans. SI C ETAIT A REFAIRE je refuserais l’opération mais on ne m’a pas demandé mon avis en me donnant les éléments vrais du problème, c’est un ensemble de spécialistes chirurgien et autres qui a imposé le traitement. 2018 : Ablation de l’endomètre par hystéroscopie opératoire 8 °/° de risque de cancérisation à l’avenir et harcelée par chirurgien de haut niveau-oncologue pour « m’enlever tout » ce que j’ai refusé, la gynéco qui m’avait opérée étant très honnête, ne m’ayant pas poussée (mais tout est écrit dans mon dossier « médical » publique pour tous les hôpitaux : je refuse tous les soins). JUIN 2018 le généraliste de l’époque m’envoie « dormir une nuit à l’hôpital pcq 48 de pulsations cardiaques. Il savait très bien que je serais envoyée en gériatrie et que je n’en sortirais pas seule. Je passe. Finalement après extorsion le mot n’est pas trop fort, je suis opérée pour pose d’un pace maker, une opération ratée le système coupé en deux pendant l’opération, je n’ai jamais vu ni parlé avec le chirurgien et j’ai seulement appris après 3 mois (par hasard) l’avortement de cette opération. Nouvelle opération 24 septembre 18.
Lors de la première opération j’ai une crise de fibrillation auriculaire paroxystique : j’avais un souffle au coeur fonctionnel depuis ma naissance, je deviens cardiaque au moment de cette première opération mais personne ne me prévient : F.A. fibrillation auriculaire, le souffle est devenu souffle systolique aortique, lequel est audible 6/6 à tous les foyers et irradié vers les deux carotides. Sténose aortique calculée sur dégénérescence calculée de la valve. Valvulopathie en 2018 passée de 20mmHg à 33mmHg au 14/2/2020,. Je suis devenue cardiaque et depuis mai 2020 j’ai une médication adaptée Bioprolol 2,5, et Lixiana 30mg. Parailleurs Euthyrox 62.5 mcg, Cynomel 0,025mg : 1/4 comp/
par jour, Rupatall 10mg 1c/j. Ce sont les seuls médicaments que je prends, le reste est phytothérapie.

Voici ma demande : Depuis 2017 j’ai arrêté les hormones de remplacement (oestrogène et progestérone), 17 février : depuis lors je n’ai plus dormi, sommeil arrêté net. J’ai tout essayé sauf les drogues dures (1 essai puis abandon).
J’ai besoin de dormir car si je ne m’abîme pas avec les produits chimiques, je ne me reconstitue pas la nuit et c’est dramatique pour l’énergie, je fais un peu de yoga. Ma vie est faite de stress car mon habitation est dans une copropriété où les décisions sont prises à main levée et tous refusent une isolation de la toiture, soit la couverture totale de l’appartement froid en hiver et 40° en été. l’hiver c’est une dépense de 2200€ par an l’été un inconfort permanent passant du froid au chaud l’airco difficile à gérer car froid dur portes fermées… Pas de possibilité de vendre. Plus de réserve financière
Je commence à avoir des petits oublis de nom, de gestes automatiques (éteindre l’électricité dans une pièce…) Je voudrais me préserver pour la mémoire.
Voilà
Je vous saurai gré de vouloir bien lire ceci et de me dire si en dehors du persil que je retiens et transmets à ma fille comme un précieux conseil de votre part, si vous pouvez m’aider au niveau de la mémoire et du sommeil – j’ai eu des informations parfois bien difficile à appliquer ou qui s’avéraient ne pas être efficaces. Et d’autre part :
Accepteriez vous Monsieur Dauriac, de me renvoyer mon Email qu’il m’est impossible de couper/coller sur ce rouleau, car j’ai passé de longues heures à l’écrire en me concentrant sur certaines précisions qui me paraissaient, à moi, devoir être utiles.
J’ajoute que j’ai continué à faire de la natation en apnée pour préserver ma colonne cervicale, jusqu’en novembre 2019 où j’ai dû arrêter suite à un refroidissement et une perte d’énergie pour finaliser environ 200 m en respirant tous les dix mètres. Depuis lors je me dégrade peu à peu car la natation était pour moi un puissant apport physique, je bouge désormais en marchant et en m’activant dans mon appart mais depuis deux ans j’ai recours à un service d’aide familiale pour porter mes courses l’ascenseur s’arrêtant au 9ème comme je vous l’ai dit. En fait je ne peux plus porter aucun poids. Lorsque j’ai acheté cet appartement j’avais quarante ans et l’escalier n’était pas pour moi un obstacle, je n’ai jamais pensé que cela deviendrait un (lourd) problème.
Je pèse 48 kgs pour 1m56. je mesurais 1m63 il y a quelques années, le tassement est arrivé peu à peu insidieusement .Je ne peux plus me permettre de perdre du poids car je n’ai plus de masse graisseuse et je commence à avoir mal aux os sacro-illiaque droite et dois faire des exercices de la bascule du bassin pour fortifier les muscles du bassin.
Bien à vous Monsieur Dauria.
J’espère que mon expérience de vie vous apprendra des informations importantes, je l’ai pensé en vous lisant.

Répondre
Liliane Quibus 6 juillet 2020 - 0 h 20 min

Un tout grand merci pour vos conseils

Répondre
Pierre Mace 6 juillet 2020 - 8 h 51 min

Excellent pour l’apigénine,mais attention au lait de vache!!!
Il est la première cause du cancer du sein et d’ostéoporose chez la femme,et du cancer de la prostate chez l’homme.
A lire,de Colin T Campbell, »L’enquête Campbell »,disponible sur Amazon!!

Répondre
MICHELE lhote GAUSSIN 8 juillet 2020 - 8 h 43 min

Merci pour ces bonnes infos sans vidéo interminables et gratuit !

Répondre
Poupard Josy 8 juillet 2020 - 11 h 15 min

Bonjour,
Merci pour votre article
Je souhaiterai savoir quelle quantité de persil il est profitable de manger chaque jour
Merci pour votre attention
Coeurdialement
Josy

Répondre
MARTINELLI 9 juillet 2020 - 5 h 10 min

Merci pour vos conseils je viens de regarder « Merveille pour la santé dans le potager le persil un trésor de bienfaits..Encore merci et continuez….

Répondre
Monique Jullien 9 juillet 2020 - 12 h 16 min

Ma grand-mère aussi…je me rappelle en été 1966, je n’avais pas 5 ans, ma grand-mère m’a envoyé dans le jardin familial chercher du persil, je revins avec quelques brins, je l’entend encore me dire: mais petite il me faut un bouquet, un gros bouquet pas 3 brins que veux tu que je fasse avec 3 brins et j’y suis retournée cueillir un gros bouquet…haché sur la planche en bois…c’est un geste que j’ai toujours et mes filles ont hérité et eu en cadeau des hachoirs et planches cette année . Moi j’ai hérité de cela de mon autre grand-mère…le persil oui, un bouquet..pas 3 brins..
Je confirme et merci pour tous vos renseignements.
Et ceci pour tout le reste de mon alimentation , légumes du jardin, jardin familial partagé depuis tout temps et transposé chez moi et chez mes filles..

Répondre
Maghlaoui Ourida 9 juillet 2020 - 12 h 22 min

Bonjour et grand merci Benoît pour votre implication et votre générosité dans le partage de vos savoirs et expériences. Pour le persil, je savais que c’était un super aliment. Il fut un temps où j’en croquais un petit bouquet chaque jour. Par rapport au sujet de la vaccination anti Covid, êtes_vous sûr que ce n’est pas un fake. J’ai demandé à un ami qui travaille chez Roche de vérifier. A bientôt de lire vos partage. Ourida

Répondre
Sanchez G. 9 juillet 2020 - 15 h 53 min

Bonjour je suis Mme Sanchez
Merci pour tout ces renseignements et conseils d’alimentations 46 ans je suis atteinte d’un cancer très rare maxlllo facial tumeurs aux cervicales à la gorge greffe du palais à 80 % sinus de la joue droite et gauche à l’hôpital de Toulouse rangueil à 5 grands professeurs ils m’ont opérés défigurée je suis mais une miraculée et ça fait 1 an que je lutte contre cette saloperie de cancer j’ai 1mois et demi de la radiothérapie très forte qui m’a bousillé mes muscles je souffre de rhumatisme très fatiguée je suis de tous ces médicaments mais je suis en vie et une battante forte de caractère malgré cette injustice je ne fume pas ne bois pas je faisais beaucoup de sport ce fut un choc !’Je fais attention à mon alimentation je continue malgré ma fatigue la marche c’est mon combat ma force ! Je suis en invalidité je suis trop fatiguée et défigurée j’ai honte du regard des gens sa m blesse!’Voilà mon histoire enfin une épreuve en attente d’une 3éme opérations du palais ou d’une radiothérapie ou chimio au mois d’octobre 😕😢 !’Vous pouvez m’envoyer pleins d’info sur les bien faits de certains aliments car les cachets la cortisone j’en peux plus je grossies au plaisir et merci —- Mme Sanchez

Répondre
Sylvie FIMBEL NAPPI 10 juillet 2020 - 8 h 25 min

Bonjour

Merci pour tous les precieux conseils transmis généreusement par nos anciens.

Très cordialement

Sylvie Fimbel

Répondre
Pierrette Lenormand 10 juillet 2020 - 9 h 35 min

Bonjour , une amie m’a transmis votre « Lettre » . J’aimerais la recevoir directement sue ma boîte mail. Merci infiniment .
Pierrette Lenormand

Répondre
Abza 10 juillet 2020 - 10 h 23 min

Bonjour.Monsieur je vous souhaite une excellente santé et merci pour tout les infos.Sans la nature avec toutes ses merveilles nous sommes rien et nos veines sont vert comme la nature Sa fait réfléchir notre Intelligence à nous de prendre soin de la nature être reconnaissant pour notre santé.Cordialement

Répondre
Louckx 10 juillet 2020 - 15 h 44 min

Waouw ! Génial…….il fallait le savoir. Je vais m y mettre, d autant que j adore le persil et que c est tellement simple à faire. Merci

Répondre
TRUMMER 10 juillet 2020 - 18 h 30 min

merci bcp BENOIT pour tous ces bons conseils d’utilisation avec le persil !!!cela m’ a rappelé le jardin de ma maman!!lorsqu’elle prenait une salade (laitue ou autre :batavia frisée chicorée amère)elle coupait en meme temps un bouquet de persil tout comme votre grand mère!!que de bons souvenirs!!j’ai hate de lire votre prochain message!!bien à vous!!ANNIE

Répondre
Josée picard de Muller 11 juillet 2020 - 8 h 56 min

Bonjour
Quel plaisir de lire votre lettre qui a ravivé de lointains souvenirs de cueillir les orties ,le pissenlit à la campagne ,faute d’un jardin pour le persil 🙂 ! cela a renforcé mon envie de chercher ce que nous avons chez nous comme plantes ou aromates riches pour la santé.
Je lis beaucoup d’articles qui m’inspirent pour une santé naturelle et cette nouvelle lettre vient déjà de m’apporter du stimulant! Il n’y a même pas de rebord de fenêtre dans mon studio mais je vais reprendre cette habitude ,oubliée, d’un verre d’eau avec du persil bien frais!
Bonne continuation!
Josée

Répondre
Cunégonde 11 juillet 2020 - 9 h 56 min

Merci de ces infos. Mais vos articles meriterait d’être raccourcis!!! trop long à lire : c’est du blabla qui ne me concerne pas ( en ce qui concerne « votre » grand-mère » par exemple.
Merci de faire attention à la lassitude que peut provoquer vos écrits….bien que le fond soit lui intéressant. Faites une synthèse…Merci et bonne journée

Répondre
augereau marie claude 11 juillet 2020 - 14 h 17 min

Bonjour
contre le cancer nous avons au senegal les tisanes de corossol et artemesia qui sont aussi efficaces ,je prends note pour l’apigénie.Auriez vous aussi une idée pour soigner la fibromyalgie?
je vous remercie

Répondre
Sylvie 11 juillet 2020 - 19 h 55 min

Merci pour ces conseils. En cette période troublée …mais aussi à chaque étape de notre vie nous avons besoin de remettre l’essentiel et la simplicité au coeur de notre vie.

Répondre
Christian Verlinden 17 juillet 2020 - 11 h 32 min

Merci pour ce beau et utile partage 🙏🙂

Répondre
Boudal 17 juillet 2020 - 15 h 27 min

Bonjour monsieur , merci beaucoup pour votre message ça m’a rappelé de bons souvenirs et dire que j’ai jamais aimé le persi et bien je vais ben faire pousser et en manger et aussi pour mon petit garçon

Répondre
Lise Gratton 30 juillet 2020 - 6 h 10 min

Merci pour ces informations qui seront vraiment utiles!

Répondre
Edgar Richter 26 août 2020 - 8 h 36 min

Pour tout ce qui concerne le cancer, malheureusement les aliments n’y peuvent rien puisqu’il est provoqué par un choc psychologique , comme l’a si bien décrit le docteur Hamer !!!

Répondre
Berrin 26 août 2020 - 11 h 56 min

Merci pour cette étude efficace. Vous nous reliez à nos ancêtres, à notre environnement, et à notre propre responsabilité pour agir au mieux pour notre santé. Le TOP

Répondre
Ghislain 27 août 2020 - 8 h 18 min

Pourriez vous préciser si le persil « frisé » et le persil « plat » ont les mêmes vertus ?
Merci pour vos articles forts intéressants

Répondre
Emilie Ntchembodjoua 27 août 2020 - 9 h 14 min

Bonjour merci pour ttes ces info sur le persil !!!
Qd on a du favisme le vitamine k est deconseillee est qu’on peut qd mm manger du persil ?
Merci d’avance

Emilie

Répondre
ali 27 août 2020 - 17 h 04 min

bonjour,
j’ai subit une intrevention au niveau de la retine,avec injection de l’huile de silicone
ma question;quand-t-il aura lieu l’ablation de ce l’huile (date de l’operation le 18/02/2017)
merci

Répondre
Martine 30 août 2020 - 11 h 11 min

Merci . Ayant du persil dans mon jardin je vais en mettre plus souvent

Répondre
Benedetto 31 août 2020 - 9 h 41 min

Merci pour ces précieux rappels
Mon père en mettait également dans presque tous les plats !

Répondre
Pisano 1 septembre 2020 - 9 h 51 min

je suis agée de 93 ans,votre étude et informations sur le persil m’ont beaucoupl plues et interessées.Dans nos generationsl les plantes aromatiques étaient utilisées couremment et nous en ressentons les effets.Bravo et continuez

Répondre
Prieto 6 septembre 2020 - 9 h 16 min

Bonjour , je souhaiterai savoir quels sont les remèdes naturels et alimentaires qui améliorent la circulation sanguine et qui évite donc d’avoir des varices ? … merci d’avance…

Répondre
sausseau 12 septembre 2020 - 8 h 29 min

Bonjour,

Merci de vos conseils, on apprend chaque jour, et merci je pense que j aurais plaisir a vous lire, c »est toujours tres enrichissant d’apprendre les propriétes des plantes

Répondre
Jamil 12 septembre 2020 - 9 h 19 min

Bonjour et merci cher monsieur pour ses magnifiques infos sur les bienfaits du Persil ! Je comprends pourquoi maintenant il est très utilisé dans notre cuisine traditionnelle en Tunisie et heureusement que la plupart des familles chez nous ont gardés aujourd’hui cette habitude d’autant plus qu’une belle botte de persil coûte sur Tunis maximum 0.15€.

Répondre
Pauline 12 septembre 2020 - 10 h 43 min

Bonjour ! je suis ravie de cette lettre sur le persil. Une voisine venait justement de me dire qu’elle avait réussi à désembouer sa vésicule biliaire (analyses à l’appui) avec une cure de tisane de persil. Mais bien sûr, si des calculs sont déjà formés, la question est différente. Bonne continuation.

Répondre
Holler 14 septembre 2020 - 19 h 08 min

Merci beaucoup pour ces supers informations.

Répondre
LE BOURVELEC SERGE 16 septembre 2020 - 10 h 29 min

Bonjour
Merci pour ces infos détaillées sur le persil.
Et merci par avance le travail, l’étude scientifique sur le monde vivant dont vous vous attelez.
nos salutations

Répondre
L.B. SERGE 16 septembre 2020 - 10 h 34 min

Bonjour
Merci pour ces infos détaillées sur le persil.
Et merci par avance le travail, l’étude scientifique sur le monde vivant dont vous vous attelez.
nos salutations

Répondre
MJ B 17 septembre 2020 - 11 h 32 min

Je partage ce point de vue mais le métissage des être fait que nous mangeons de tout c’est à nous d’oberserver les réactions dz notre corps et de ne pas abuser . Nous mangeons trop et trop raffiné.
J’ai même co nstaté que certains moment de la journée ne sont favorables pour certains aliments, il ya aussi les associations

Répondre

Articles similaires